Vie de papa: la popularité de la pitié

Pendant le temps des fêtes, à l’approche du Nouvel An, j’ai pensé faire un top 5 (ou 10) des billets les plus populaires que j’ai écrit durant l’année 2013.

J’ai donc été consulté les statistiques disponibles sur mon blogue.

Ça m’a frappé. Ce n’est pas comme si je ne le savais pas, mais j’avais les chiffres devant moi qui le confirmaient encore une fois.

Et j’ai lu un commentaire de l’ami Jean-François Quessy (papa blogueur de Un gars, un père) sur Facebook qui disait à quel point son blogue avait connu une grosse poussée d’achalandage durant la dernière année.

Ma première réaction à son commentaire a été : « C’est normal, tu as eu un bébé malade cette année, tu en as parlé ouvertement sur les réseaux sociaux et les gens ont eu beaucoup de compassion pour toi »…

J’en sais quelque chose sur le sujet.

Et c’est là que j’ai repensé à mes billets les plus populaires de la dernière année.

Trois des cinq billets les plus populaires de la dernière année l’ont été suite à des événements très malheureux. Et un autre parle du deuil périnatal

Il faut se rendre à l’évidence.

La pitié attire le monde.

Il faut dire que la plupart des gens ont de la compassion pour ce que nous vivons quand un événement triste nous frappe.

D’autres ont une sorte de curiosité mal placée…

Il faut juste trouver le bon dosage et respecter les gens qui traversent des moments difficiles.

Pour la majorité des éplorés, ça fait du bien de se savoir entouré. Ça a été mon cas. C’est la raison pour laquelle on n’hésite pas à en parler ouvertement.

Désolé de te le dire mon ami J-F, malgré ton talent de blogueur, ton site n’aurait pas connu une aussi grande popularité si ce n’avait été de la maladie de Mini.

Pour 2014, je te souhaite, je me souhaite, je nous souhaite à tous que nos blogues ne soient pas populaires pour des raisons malheureuses, qu’on n’ait pas à écrire de billets suite à des événements malheureux…

Voici le « fameux » top 5 2013 :

1 – 30 janvier: Vie de papa – Parking famille et savoir-vivre

2- 3 novembre: Vie de papa – Une pensee pour petite princesse

3- 7 mai: Vie de papa – Pour toi Karine

4- 15 octobre: Vie de papa – Journee de sensibilisation au deuil perinatal

5- 24 mars: Vie de papa – une pensee pour Maelie

cropped-banniere-francois.jpg

Publicités

4 réflexions sur “Vie de papa: la popularité de la pitié

  1. Je nous souhaite aussi moins de popularité en raison de mauvaises nouvelles. Par curiosité, j’ai fait l’exercice en regardant mes stats et mon billet le plus lu cette année aura été « Dans la peau de Père de jumelles », un texte hommage dans le cadre de notre exercice commun! 🙂 Alors, disons que ce n’est pas trop négatif!!! Par la suite, j’ai 2 billets qui concernent la maladie, mais les trois suivants n’ont rien à voir: « 10 idées d’activités pour des journées en famille réussies », « Père Noël, n’écoute pas tout ce que te dit mon fils » et « Facile de se trouver un enfant sur Internet ».

    Alors, oui, les lectrices et lecteurs ont peut-être beaucoup de compassion, mais je ne suis pas d’accord pour dire comme toi que la pitié attire le monde. À la base, mon blogue n’a pas vu le jour parce que j’avais un enfant malade, mais parce que la paternité me tenait à coeur. La vie m’a amené un enfant différent et cela fait partie de mes écrits. Mais, « Un gars, un père », ce n’est pas de la maladie. Sur 43 textes en 2013, 13 sont en lien avec celle-ci.

    Donc, peut-être que mon blogue n’aurait pas été aussi populaire dans la dernière année, mais je pense qu’il serait injuste d’attribuer l’augmentation de son achalandage seulement à la maladie.

    1. Tant mieux si ton top 5 n’est pas peuplé d’événement malheureux! Ça prouve que tu es capable d’écrire des choses heureuses qui attirent le monde aussi!! haha!
      Mais, tu seras sans doute d’accord avec moi que la maladie de Mini t’a surement fait gagner quelques « admirateurs »…

  2. Et n’oublie pas mon cher lequel de tes billets a été le plus lu: Celui où tu émettais une opinion (très juste, en passant!) hyper-pertinente. Alors, je pense que ce n’est pas la pitié qui attire, mais la pertinence du sujet et sa façon d’en parler. Voilà! Bonne journée! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s