Vie de papa: pour toi Karine

Il y a plus d’un an, au lendemain du départ précipité de mon ange Charles-Antoine, toi, ma chère amie Karine, tu m’avais écrit un billet sur ton blogue (lire: Petite étoile filante).

Ça m’avait tellement touché. Je sais que tu avais été ébranlé par mon malheur.

De simple connaissance que nous étions jadis, nous sommes devenus des amis.

En août dernier, c’est grâce à tes judicieux conseils mon amie que j’ai accepté ce contrat pour venir enseigner dans cette superbe classe, dans ton école.

Depuis la rentrée scolaire, c’est avec toi que j’ai passé le plus de temps mis à part Cynthia et Eliot.

Chaque midi, en dînant ensemble, nous apprenions à nous connaitre. De jour en jour, on échangeait sur notre pédagogie, sur nos familles, sur nos vies.

Au fil des semaines, tu es devenu une personne que j’affectionne grandement.

Comment ne pas t’aimer pour la maman, l’amoureuse de ton beau Yannick, l’enseignante, la personne formidable que tu es.

Près d’un an et demi après m’avoir écrit ce billet de blogue, la vie a ainsi fait que c’est moi qui se retrouve impuissant, ébranlé, devant le drame qui se joue chez toi.

Ton merveilleux copain, le père formidable dont tu me parlais si souvent, n’est plus à tes côtés pour t’épauler.

Oui, ton homme c’était le meilleur comme tu le dis si bien. Oui, il laissera un grand trou, un vide immense…

Mais, pour te citer: « malgré ta peine, rappelle-toi qu’en levant les yeux au ciel, toujours, une petite étoile brillera pour toi et tes enfants. Une petite étoile unique qui veillera sur vous pour toujours. »

Yannick, on se connaissait un peu. J’en sais assez pour savoir que tu étais une grande personne. Ta famille aura besoin d’un guide dans les semaines, les mois, les années à venir.

J’espère que d’où que tu es, tu veilleras sur eux pour toujours.

Karine, tu sais que tu n’es pas seule à vivre cette peine. Entoure-toi du mieux possible. Laisse aller ta rage quand tu en auras de besoin. Rappelle-toi tous les bons moments que vous avez passés ensembles depuis toutes ces années.

Parle-lui, parle de lui.

Je suis là pour toi.

Nous sommes tous là pour toi.

Essaie de prendre soin de toi.

Bon courage!

Je t’embrasse fort mon amie.

À Karine et à toutes les personnes éprouvées, je suis avec vous.

Publicités

7 réflexions sur “Vie de papa: pour toi Karine

  1. Je ne connais pas la personne concerner mais je tiens à vous dire mes sincères condoléances ,,,,ce drame ne devrait jamais arrivé ,,,,toute mes pensées sont avec vous

  2. Je travaillais avec Yanick. L’annonce de la nouvelle ma particulièrement ébranlée. J’ai une pensée toute spéciale pour sa blonde et ses deux jeunes enfants qui devront continuer leur vie sans lui. Mes plus sincères condoléances à Karine, ses enfants et toute sa famille. xxx

  3. Très beau texte François, tu as su me tirer une larme…Karine est ma cousine et je trouve attroce ce qu’elle vie présentement….J’ai une énorme pensé pour elle et ses deux petits humains. Soit forte Karine comme tu as toujours su l’être pour toi et pour Eloi et Béa. Peut importe l’endroit où il se trouve, il sera toujours auprès de vous. Je t’aime fort et pense énormément à toi. Ne te gêne pas si tu as besoin de quoi que ce soit. XXX

  4. Très beau texte François. J’ai côtoyé cette famille il y a quelques temps et ce sont des gens formidables! J’ai suis très ébranlée depuis l’annonce de cette triste nouvelle… Je n’arrive toujours pas à mettre de mots pour expliquer ce qu’on peut ressentir dans ce genre de situation… je suis de tout coeur avec eux et tous les proches de Yannick. Bon courage.

  5. François, tu as tellement un grand coeur, c’est très touchant ce que tu as écris pour Karine. Je ne te connais pas, mais depuis le début tu as su me toucher avec tes histoires et ça m’a fait réaliser plein de chose. Aujourd’hui avec ce que tu as publié, ça me fait réaliser encore plus qu’il faut que je profite de chaque moment passé avec ma famille, parce qu’ils peuvent partir n’importe quand, comme mon petit frère est partie à l’âge de 19 mois.
    Mes condoléances à toute la famille et à tous les amis. J’ai des intentions de prière pour vous.

  6. Merci François pour ce beau texte. Bien qu’on se disait que des « saluts » depuis plusieurs années, je suis attristé pour ce malheureux évènement et te souhaite bon courage Karine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s