15 octobre – Journée de sensibilisation au deuil périnatal

Il y a trois ans, je n’avais aucune idée que le 15 octobre était une journée particulière pour des milliers de parents.

Quelques semaines plus tard, j’ai fait la connaissance du plus merveilleux des petits humains mis au monde: Charles-Antoine.

Quelques jours plus tard, j’ai appris ce qu’était un deuil périnatal…

Il n’y a pas de mots pour décrire cette perte, celle d’un enfant.

Trois ans plus tard, c’est mon devoir de parler, de sensibiliser les gens sur ce drame qu’est la perte d’un enfant.

Malheureusement, ça arrive beaucoup plus souvent qu’on pense, qu’on veut bien se l’admettre.

Comme pour bien des catastrophes, ça n’arrive qu’aux autres.

Et quand ça arrive, il est tabou d’en parler.

Moi-même, parfois, quand on me demande combien j’ai d’enfants, j’hésite de répondre parce que je n’ai pas l’envie d’embarquer dans une discussion pleine de malaise et de pitié…

Par contre, jamais je n’hésite de parler de Charles-Antoine et de ces treize jours de bonheur passés avec lui.

Le temps passe vite. Il aide à panser les plaies.

Malgré tout, il n’y a pas une journée où je ne pense pas à lui. Souvent, c’est en couchant Eliot, mon grand garçon, que je jette un petit coup d’oeil vers l’album photo de Charles-Antoine et son urne. J’ai ce petit sourire qui me vient au visage. Je repense à ces beaux moments, à la chance que j’ai eue d’avoir cet ange dans ma vie.

Le 15 octobre, rappelez-vous qu’une grossesse sur six ne se rend pas à terme.

Le 15 octobre, rappelez-vous que 7 bébés sur 1000 décèdent entre la 28e semaine de grossesse et le premier anniversaire de l’enfant.

Au-delà des statistiques, ce sont des dizaines et des dizaines de parents, grands-parents, frères, soeurs, cousins, cousines, oncles, tantes, amis, qui vivront avec tristesse ce deuil. Ce deuil de ne pouvoir voir grandir un enfant qu’on attendait avec tant de bonheur.

Aujourd’hui, en ce 15 octobre, prenez le temps d’aller dire à vos enfants à quel point vous êtes fiers d’eux, que vous êtes choyés de les avoir.

Et pensez à tous ces petits êtres dont on n’a qu’un souvenir de ce court passage dans nos vies.

À Charles-Antoine, Victor, Evan, Cédrick-Emmanuel, Jules, Henri, Thomas, Zachary, Mya et tous ces petits anges, je pense à vous!

Charles-Antoine, je t’aime fort mon grand garçon! Merci de veiller sur ton petit frère Eliot et ta petite soeur qui s’en vient dans moins de deux mois.

XX

————————————————————————-

Site de Parents Orphelins: Association québécoise des parents vivant un deuil périnatal

Livre sur l’histoire de Charles-Antoine: La rencontre de notre ange Charles-Antoine

Je vous laisse avec quelques photos de Charles-Antoine ainsi que des vidéos portant sur le deuil périnatal.

15 octobre - deuil perinatal

deuil perinatal

Bebe_Charles_Antoine

DSCN0800

2011-12-28-007_charles-antoine

DSCN0919

dscn09451 (blogue) découpage 03 gris

DSCN0987

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s