Vie de resto: congé forcé

Pour la première fois en six ans, depuis que je travaille au Bistro du Nipigon, j’ai dû « caller malade » pour ce soir…

Un mal de dos terrible m’a mis KO!

Ça a commencé tranquillement hier, jeudi, au camping à Amqui. Sur l’heure du souper, je n’étais plus capable de bouger trop trop.

Je me disais qu’une bonne nuit de sommeil règlerait le tout. Erreur…

Ce matin, au réveil, j’ai eu toute la misère du monde à me « déplier » en me levant! Pas facile! Donc, plutôt que de fermer la tente-roulotte en 20-30 minutes comme à l’habitude, c’est en une heure trente que j’ai réussi cette mission.

Donc, repos pour les prochaines heures. Anti-inflammatoire aussi et on verra demain comment ça ira en espérant ne pas avoir à manquer trop de travail.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s