Vie de papa: les assurances

En cette fin d’après-midi, il me faut « ventiler » sur un certain sujet qui accompagne d’un certain sens le décès d’un être proche: les assurances.

Comme tout bon futur papa prévenant, quelques semaines avant la naissance prévue de Charles-Antoine, j’ai contacté mon agent d’assurance qui est aussi un vieil ami. Je trouvais important que notre future petite famille soit protégée en cas de pépin.

Ma copine, elle, de son côté, s’était arrangée du côté de notre employeur commun pour faire modifier notre assurance collective afin que son assurance collective devienne une assurance familiale.

Il y a un petit hic…

Notre assurance privée couvre le décès d’un bébé qu’à partir de 15 jours… De 15 à 180 jours, si ma mémoire est bonne, c’est 25% du montant prévu qui nous aurait été donné et à partir de 181 jours, c’est le plein montant…

Donc, vous me voyez venir. Puisque notre petit trésor n’aura vécu que 13 jours, à cause de deux petites journées, nous n’y sommes pas éligibles… J’ai tout de même appelé mon agent d’assurance pour vérifier le tout, et lui annoncer le décès de notre petit bonhomme par le fait même. Hélas… Rien à faire.

Je me suis alors tourné vers notre assurance collective au travail pour voir si on était éligible à recevoir quelque chose. En regardant le dossier de ma copine par internet, je croyais que nous avions droit, grâce à notre assurance familiale à un montant de 5000$.

En allant au bureau de notre employeur cet après-midi, grosse déception. On nous apprend que, puisque nous n’avons pas souscrit à l’assurance vie pour personne à charge, qui selon la mémoire de ma copine ne lui a pas été offerte, rien ne nous serait versé. Cette assurance vie en question, pour une poignée de cenne par paie, nous aurait permis d’avoir un petit montant qui aurait pu permettre de rembourser une partie des frais occasionnés par un mois à vivre à Québec et peut-être nous payer une petite gâterie (par exemple, un petit voyage pour se changer les idées).

Pourquoi je vous raconte tout cela?

Parce que je me suis promis de ne rien garder à l’intérieur. J’ai choisi de parler de notre histoire ouvertement et c’est le genre de chose qui vient avec.

Aussi, parce que je sais que plusieurs parents ou personnes en générales négligent cet aspect fort important que sont les assurances. Est-ce que tous vos papiers sont « en ordre »? En êtes-vous certain?

Je ne vous écris pas tout cela pour que vous ayez pitié de moi. C’est un autre obstacle sur notre chemin, mais nous saurons y faire face comme pour tout ce qui nous arrive présentement.

Comme pour plusieurs de mes billets, je tenais à vous conscientiser sur un aspect fort important!

Publicités

22 réflexions sur “Vie de papa: les assurances

  1. Hahahaha! Je ne ris pas de ce que tu as écrit… Je ris jaune!
    J’avais toutes les assurances nécessaires pusique Cédrick-Emmanuel était notre quatrième enfant. Une compagnie a payé puisque j’avais une converture familiale sur une assurance vie à moi. Là où je suis révolté c’est que j’avais également une assurance hospitalisation, depuis deux ans et demi, eux n’ont pas voulu payer. Raison : condition pré-existante… Il aurait fallu que mon Ange tombe malade le 15e jour de vie… Ggggrrrreeeee! on ne sait même pas ce qu’il avait et eux sont capable de tabler sur une condition pré-existante…
    Nous aussi nous aurions aimé nous gâter un peu et éponger les dépenses de 30 jours à Qc et autres frais reliés aux funérailles entre autre.

  2. Ce n’est pas facile ce genre de situation et comme tu le dis, nous sommes souvent mal informés ou mal protèges lorsque les malheurs arrivent. Tout ce que je peux vous dire, lâchez pas!! Il est vrai qu’il est tres pénibles de parler de ces choses la, car l’argent ne vous aurait pas ramené Charles-Antoine, mais il aurait diminué les sommes dépensées pour l’accompagner dans ce voyage et a la limite, il vous aurait donné la chance de faire un voyage a votre tour, question de se changer les idées. Je vous souhaite que la situation prenne un autre tournant dans les prochains jours.
    Bonne chance!

  3. et dans le même style, un autre morceau vous attend avec le RQAP. Si Cynthia pourra mener son congé de maternité à terme, soit au bout des 15 ou des 18 semaines du régime choisi, elle n’aura pas droit au congé parental, pas plus que toi Franck, ni même au congé de paternité. Et si vous souhaitez passez du temps ensemble, il va vous falloir trouver un médecin compatissant qui vous (te) dresse un billet de congé maladie. Un comble quand on sait que vous êtes en deuil… pas en « maladie » .
    Toutefois, comme bébé a été hopsitalisé 13 jours, il me semble que les 13 jours pourrait être reportés au congé de matrenité de Cynthia. Mais c’est bien entendu à vérifier, parce qu’il me semble l’avoir lu, sans avoir été concernée par ce chapitre du réglement.
    Bon courage, le chemin du deuil d’un enfant est un long parcours, fait de grandes vagues. Une heure, un jour à la fois….

  4. Quelle affaire….. cela perpetue la pensée que les assurances sont toujours là pour te vendre, mais quand vient le temps de t’indemniser, c’est une toute autre chanson…..

  5. Tu risques de découvrir malheureusement que bien des bureaucraties ne sont pas « adaptées » aux parents qui perdent un enfant aussi tôt. Dans notre parcours à nous, nous avons dû nous débattre avec les différents ministères du Québec ET du Canada, car même si leur programmes sont reliés, ils ne sont pas capable de se parler entre eux pour échanger des informations. De plus les interlocuteurs des différentes instances ne sont pas toujours formés pour faire preuve de « délicatesse » et de tact dans leur façon d’interagir avec des parents endeuillés.

    Je vous souhaite un parcours sans trop d’embûches, prenez bien soins de vous deux.

  6. J’ai pris une assurance pour mon fils avant d’apprendre sa malformation cardiaque. Si nous ne l’avions pas fait opéré, il avait une espérance de vie de 40 ans. Maintenant opéré, il est parfaitement normal et a une espérance de vie normale aussi. J’ai voulu changer de compagnie d’assurance… impossible. Toute nouvelle compagnie refuse de l’assurer pour les cinq années suivant son opération. Pourtant, le risque était bien plus probant avant l’opération! Il est maintenant en parfaite santé! Morale de l’histoire, on nous assure sans problème lorsqu’on ne présente pas de risque à court et moyen terme…

  7. Mon fils a survécu à sa chirurgie cardiaque. À sa naissance, comme j’avais fait pour mon premier garçon, j’avais rencontré mon courtier en assurance pour lui prendre une petite assurance-vie… « MAIS NON MADAME !!!! Il risque « trop » de mourir »…qu’on m’a répondue…enchainé d’un « n’essayez pas d’aller voir une autre compagnie d’assurance, s’il a un refus à son nom, il ne sera PLUS JAMAIS CAPABLE de se faire assurer… »…Alors, c’est avec notre petit courage, nos sous dans le cochon, pis dans le fond du compte et quelques sous des fondations que je passais 8 longues semaines dans les hôpitaux…pour enfin en ressortir soulagée…et en quête d’une assurance-vie prise 2 (car il est bien vivant !). « MAIS NON MADAME !!!! Beaucoup trop tôt…trop fragile…risque encore de mourir…(le courtier en assurance semblait en savoir plus sur l’avenir de mon fils que son cardiologue lui-même…) bla bla bla…je vous épargne les conneries que j’ai entendu du genre : « ça coûte pas trop cher des funérailles d’enfants de toute façon »… « Ne revenez pas avant un an avec un dossier complet qui nous garanti qu’il ne va pas mourir (j’entendais plutôt qu’on ne se fasse pas fou&?&*é…excusez l’écart de langage)…. On paie pourquoi finalement ??? On paie pour être certain qu’on ne va pas mourir ??… Il n’existe pas de congé pour les parents qui ont des enfants malades…pas de congé ou de subvention pour les aidants naturels…on est en 2012…mon doux…va falloir qu’on se bataille pour être reconnus ? Bonne chance à vous 2, faites attention à vous ! xx

    1. Bonjour, mon fils avait une malformation cardiaque à sa naissance. Il a eu 2 cathé à 6 jrs de vie pour débloquer sa valve pulmonaire et mettre un stent dans son canal artériel pour lui permettre de bien s’oxygéné en attendant vers 6 à 9 mois pour la chirurgie. Nous avons fait la demande pour l’assurer, mais on a eu un refus… ils nous ont dis pas avant qu’il est atteint l’âge de 5 ans, c’est de la foutaise! en plus il mon fils s’est toujours bien porté et sa chirurgie en octobre dernier à été un succès. On paie des assurances mais quand vient le temps d’y modifier quelque chose on nous réserve toujours de bien mauvaises surprises…

      1. Nous sommes assurer avec la Sunlife et nous avons pas eu de problème. J’ai du fournir le nom du cardiologue de mon fils et ils ont communiquer avec lui. J’ai 3 enfants et ils paient les 3 le même montant!!

  8. ouf…..je vais dire comme catherine on est en 2012 ! Il faudrait que ça change ! Une femme qui perd son bébé devrait avoir le droit au congé maternité, a moitier au moins ! Comment oublier qu’on a porter un bébé 9 mois ? ( déjà d’avance on oubli pas….) , comment oublier, quand nous avons notre corps, mou et flasque apres l accouchement ? comment oublier avec les écoulements des seins ? et je dit bien OUBLIER car pour eux il faut passer a autre chose, reprendre le travail, le train-train quotidien ! mais un enfant ça s’oublie pas ! Je suis desole de le dire mais tant qu’un haut dirigeant ne vivera pas cette situation…..rien ne vas changer ! Et surement que si vous vous appeleriez moufasa albablabla il y aurait un programme pour vous aidez ! ou un accomodement :S votre seul solution…burn out et la les assurances vont payer ! ( Mon conjoint etait en maladie, apres plusieurs semaines, les assurances on decider de ne plus payer, pour des raisons que nous et le medecin contestion….avec tout le stress occasionner a courailler les preuvent demander partout , ben il a fini par faire un burn out ! donc maintenant, il on pas le choix de payer puisqu’il l on rendu eux meme malade ! pas fort….) Je vous souhaites que les cicatrices ne reste profonde longtemps…..et je sais que le peuple Québécois ne vous laissera pas comme ça 🙂 Pas surprise que les dons entre sous peu 🙂 Reposez-vous et soyer là pour votre femme et votre femme pour vous. C’est ensemble qu’il faut traverser cette épreuve.

    1. D’ailleurs, on y a droit au congé de maternité, dans sa totalité même. C’est le congé parental et de paternité qui n’est pas accordé…. 🙂

  9. Moi, tout ça me fait réaliser comment le système est « mal fait » et loin de tout ce qu’il y a de plus humain…. Je me demande comment le courtier qui refuse une assurance parce qu’un enfant a trop de risque de mourir ou parce qu’il est décédé à 13 jours de vie et non pas 15 se sent le soir en rentrant à la maison…. C’est inhumain ! Pour moi, l’important c’est d’entretenir mes liens avec mes proches, de me rapprocher de ce qu’il y a de beau, de saint malgré la douleur et la tristesse. Courage à vous deux !

  10. Pauvre de vous.
    Notre fils est né, le lendemain mon conjoint est aller a son travail ajouter son nom aux assurance. Il fut opérer a 2 semaines de vie pour un Transpo des gros-vaiseaux et nous sommes sorti de l’hopital 1 mois plus tard…
    Quelle surprise en allant chercher les médicaments de voir que notre demande ne c’Était jamais rendu….que dans le système des assurance de mon conjoint il n’Était pas enregister….
    Soulagement pour nous d’avoir notre fils vivant et de ne pas avoir a nous battre pour l’erreur administrative!!
    Par contre, nous avons réussi à l’assurer. Assurance vie avec la Sunlife. Alors à tout les parents incapable d’assurer les leurs, c’est possible!!
    Je vous souhaite beaucoup de courage afin de traverser cette épreuve!
    -xxxx-

  11. Bonjour à vous 2 et au petit Charles-Antoine en haut! Je n’ai appris votre histoire qu’il y a quelques minutes à peine et votre moment de vie m’a grandement touché et je tennis à vous remercier de me rappeller encore une fois que j’ai de la chance de mon côter d’avoir deux enfants un de 3 mois et l’autre de 2 ans en parfaite santé!!! Je trouve que vous faites face à votre douleur avec une telle sagesse et un positivisme

    1. Désoler mon texte c’est coupé! Je disais donc que je trouvais que vous Faisiez face a votre douleur avec une sagesse et un positivisme qui n’est pas donner a tout le monde!!!! Votre courage est exemplaire et je vous souhaite de guérir profondément de ce départ hâtif….. En cette instant précis j’apprends le départ de votre petit ange et l’annonce qu’un ami proche a nous va être papa…. Que la vie est bizarrement fait!!!!! Prenez soin l’un de l’autre et merci de votre aide!!!!

  12. La maudite bureaucratie…! Toujours le petit hic pour faire exception de l’exception ! Moi, je m’étais faite dire par mon employeur, Hôpital de Rimouski pour ne pas le nommer, que je n’avais pas le droit à l’arrêt maladie, car madame ce n’est pas vous qui êtes malade… Ben non les comiques, c’est ma fille de 14 mois qui a juste fait un arrêt cardiaque dans mes bras, qui est à Québec entre la vie et la mort, mais moi je vais très très bien et je suis fonctionnelle pour le travail !!! Je vous dis que parfois ils les ont les réponses de champion et ils l’ont su !!!

  13. J’ai perdu un de mes fils le 31 dec 2008, il avait 3 mois et 27 jours. Il est décédé d’un neureublastome (cancer des glandes surrénals). La journée ou je suis sortie de l’hopital avec mon fils j’ai tout de suite appeler mon agent d’assurance pour mettre Isaac sur mes assurance, c’étais mon troisieme bébés. Moa agent ne travail plus beaucoup et c’est son fils qui à pris mon appel, il m’a dit qu’avant 6 mois, ont assure pas les bébés. Comme mon fils est décédé a pres de 4 mois, je n’ai pas rappeler mon agent d’assurance parce que de toute façon, il m’avais bien dit qu’il n’étais pas assurable avant ces 6 mois. J’ai appeler aussi solidarité social parce que comme je souffre d’un trouble X, je ne peux travailler. Je leur ai déclaré la perte de mon fils, 3 mois et demi avant je leur déclarais sa naissance, cé absurde a vivre… En tout cas tout ça pour me dire que j’avais drois a un montant de 2 500 de revenue quebec parce que j’ai déjà contribuer apayer des taxes comme la plupart d’entre nous. Donc au moin je me console avec ce montant pour offrir a mon fils des funérailles, une urnes et une messe en sa mémoire. Le 2500 est passé tres vite. Moi qui croyais pouvoir me payer un petit quelques choses apres cette malheureuse épreuve et bien NON. 1 an plus tard, mon pere me telephonne et me dis que Mr.X PERE, veux me rencontrer, il est l’ami de mon pere et notre agent en meme temps. Le jour de la rencontre il me dit, j’ai une bonne nouvelle pour toi, je viens juste d’apprendre que ton fils est décédé et en regardant dans ton dossier je me suis rendu compte que Isaac étais assurer des sa naissance, donc tu recevra dans quelques jours un montants de 11 400 et des poussieres. Mr X le fils n’étais pas au courant de mon type d’assurance alors il na pas pu me le dire avant. En tout cas, je sais pas si vous m’avez suivi dans mon histoire mais j’ai essayer de raconter du mieu que je peux. Parce qu’en plus d’avoir perdu mon fils il y a 3 ans j’ai fais un AVC il y a 9 mois, mais on se remonte les manches et on continu. Je termine en vous souhaitant mes plus sincere simpathie, je sais ce que vous etre en train de vivre, mais nos 2 anges nous regarde de la haut et prennent soin de nous!!! XXX

  14. Lorsque nous avons perdu notre petit garçon (Benjamin) en février 2009, mon conjoint n’a pu bénéficier que de quelques jours de congé au travail, il n’a jamais pu bénéficier du congé parental et ce même s’il en aurait eu le droit puisque ça ne faisait pas un an que bébé était né.

    Nous sommes plusieurs à se demander pourquoi il n’y a rien de fait soit par le gouvernement soit par les employeurs ou les assurances pour aider les familles qui perdent un enfant. SI on se mettait tous ensemble qui sait si on arriverait à changer les choses?!

    Je vous souhaite mes sympathies xxxx

  15. Ouais c’est ennuyeux que vous perdiez votre assurance pour une affaire de 2 jours.
    Par contre, la fiscalité va vous aider. Le fait que votre enfant soit né en 2011 et soit décédé en 2012, cela va vous permettre d’avoir la déduction de la ligne 367 de l’annexe 1 de la déclaration fédérale pour l’année 2011 et pour l’année 2012. Comme vous pourrez le voir en allant sur le lien suivant
    http://www.cra-arc.gc.ca/tx/ndvdls/tpcs/ncm-tx/rtrn/cmpltng/ddctns/lns360-390/367-fra.html
    Montant pour enfants nés en 1994 ou après: « Vous pouvez demander le plein montant dans l’année de leur naissance, de leur décès ou de leur adoption »
    Alors n’oubliez pas d’en faire mention à votre préparateur d’impôt lorsque vous préparerez vos impôts de 2011 (produits au printemps 2012) et ceux de 2012 (produits au printemps 2013)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s