Vie de papa: enfin à la maison

Charles-Antoine est finalement arrivé à la maison cet après-midi. Il est couché dans son lit depuis. Il sera maintenant toujours avec nous.

En attendant de voir ce que nous ferons de toutes ses choses, il est bien entouré de tous ces souvenirs de son trop court passage sur cette terre. Son lit douillet le réconfortera surement. Cela fait du bien aussi à la maman et au papa de le savoir enfin si près de nous. Mis à part durant la courte cérémonie de samedi où l’on a célébré sa vie, nous n’avons pas été en présence de notre petit bonhomme depuis lundi dernier.

Repose toi bien petit coeur. On peut maintenant te serrer fort dans nos bras quand bon nous semble. Et toi, tu pourras nous voir rire, nous voir pleurer à chaque fois où nous irons te faire un petit coucou dans ta chambre.

Je taime fort mon trésor!

P.S. Je n’ai pas oublié de vous parler de notre journée de samedi. Il y a tellement de trucs à parler aussi. Cela viendra, ne vous inquiétez pas!

Publicités

12 réflexions sur “Vie de papa: enfin à la maison

  1. ho my god François… encore uen fois tu me fais pleurer. Encore uen fois tu me vires a L,envers. Mais encore une fois j’ai aimé te lire. Je vous trouve tellement courageux.

  2. Je ne passe pas une journée sans penser à vous trois ! Charles-Antoine est enfin avec vous deux dans son petit lit. Prenez le temps de faire votre deuil avant de vous départir de certains objets. Rien ne presse ! Beaucoup de courage à vous deux !

  3. Bonjour Francois et Cynthia,
    Ma famille et moi avons vécu une histoire qui n’est peut-être pas sous la même forme que la votre mais nous aussi avons un petit ange au ciel qui est là pour nous… Je vous raconte. En 2002, lorsque mes parents étaient partie en vacances, nous avons retrouvé mon petit frère Édouard, qui avait 19 mois, dans la piscine. Nous avons donc appelé l’ambulance. Les médecins ont fait tout en leur pouvoir pour essayer de le sauver, mais il n’y avait plus grand-chose à faire. Il était branché et la décision revenait entre les mains de mes parents. Finalement, le 23 juillet 2002 notre petit ange s’est envolé au ciel. Il a laissé dans le deuil ses parents, ses trois sœurs et ses trois frères. J’avais beau être jeune et n’avoir que 7 ans, mais Édouard a marqué ma vie à jamais. C’est mon petit frère et mon petit ange à qui je confie tout et il m’aide quand j’en ai besoin. Je n’ai que des bons souvenirs du temps passé avec lui et c’est ce qui a de plus important. Vous êtes une famille qui va rester gravé dans ma mémoire. Vous êtes vraiment des parents courageux. J’ai l’article du journal de Montréal qui est affiché dans ma chambre. Je prie pour vous et pour vos proches. Et nous savons maintenant que votre petit Charles-Antoine et notre petit Édouard sont tout les deux au ciel et nous ils nous surveillent et veillent sur nous tous.
    Mes sincères condoléances.
    Giselle Alepins

  4. Bonjour à vous deux,
    te lire me touche beaucoup, ayant eu à dire au revoir à ma petite Aurélie à 22 semaines de grossesse, nous aussi parce que son coeur était gravement malformé. Courage, il y a des hauts, il y a des bas, pas toujours dans cette ordre et pas non plus si bien défini. Je vous envoie toutes les ondes d’énergie possible pour vous deux et vvos famille. Prenez soin l’un de l’autre…

  5. Bonjour, je viens de découvrir votre blog…. par twitter… je viens de lire quelques uns de vos articles et je dois admettre que je suis bouleversée… je ne m’attendais pas à grand chose en venant parcourir votre blog… je savais qu’une triste nouvelle allait faire partie intégrante de ce dernier mais je suis agréablement surprise du contenu, de la syntaxe, de toute l’histoire aussi bien écrite malgré la tristesse… je vous trouve fort! Ce n’est pas facile je suis convaincue. Je n’ai pas d’enfant mais je peux me mettre à votre place. Je ne vous connais pas, mais je vais avoir une pensée particulière ce soir pour vous! Bon courage!

  6. J’ai lu votre histoire…. et j’ai pleuré…… je ne peux que m’imaginer la peine que vous vivez………. étant infirmière en néonatalogie, votre histoire me touche encore plus…….. je vous souhaite que la vie soit douce et bonne pour vous….. votre petit garcon sera votre ange a jamais et vous verra devenir des parents…. et sera toujours la pour les proteger………… je vous envois tous mon soutien……………
    Quand je trouverai ma journée difficille ou que je me plaindrai pour x raisons aussi bonne soit-elle…. jAurai une pensée pour vous … pour votre courage et la sérénité qui vous habite………
    Bon courage….!!

  7. Bonjour à vous deux, vôtre site et vôtre histoire me touche énormement. Étant moi même mère de 2 jeunes enfants et infirmière en obstétrique je comprend tout le chagrin que vous pouvez éprouver. Je suis de tout coeur avec vous et vous souhaite que la vie soit bonne pour vous!!!! Bon courage…..!!!

  8. j’ai été très toucher par se que j’ai vue et lue .je vous souhaite mes sympathies les plus sincères.vous êtes très courageux et en même temps très généreux de partager ses derniers moments qui vous sont personnelles . je vous envoie des ondes positive pour surmonte cette épreuve qui est et sera dure a surmonte .bon courage a vous deux.

  9. eh bien je vous leve mon chapeau vous etes 2 personnes avec un tel coeur. vous avez un courage qui a pas de mots pour le decrire. je vous lis beaucoup et a chaque fois sa vient me chercher et vous m avez faite realiser a qu elle point je peux etre chanceuse d avoir 2 filles une de 4 ans et ma tout nouvelle de 4 mois en sante meme quand sa nous mene la vie dur et tous ses pleur c est rien a comparer a cette dur epreuve que vous vivez chaque jours.je peux vous dire que je me plaignerez pour ces longue pleur grace a toi francois et tes textes tu as su me faire prendre conscience de bien des choses je t en remercie. je vous souhaites que votre petit charles-antoine vous donne la force de continuer cet bel hommage et le courrage. vous je vous admire beaucoup. mes sincere sympaqthies bon courrage !

  10. Bonjour François, de lire votre histoire, écrite si ouvertement, replace les valeurs à la bonne place. Trop de petits enfants décédés en début de vie, passent dans l’oubli, sauf dans le coeur de leurs parents… et pourquoi ne pas le partager. La photo que je vois de vous trois m’inspire énormément. Il y a tellement de tendresse dans vos regards … Je serai grand-maman pour la 2e fois en avril, tout va bien pour le moment, et je le savourerai pleinement, quand j’aurai vu Audrina me regarder pour la première fois … je vous promets qu’en l’honneur de Charles-Antoine, je n’oublierai jamais le premier regard que je poserai sur ma petite-fille.

  11. je vous fais un gros câlin à vous deux .ayant moi-même perdu un enfant je comprends toutes les émotions qui vous habitent.ca fait sept ans et nous l:avons toujours ici avec nous.et il y restera .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s