Dans la peau de… Un gars, un père

Déjà mon dernier article de la série « Dans la peau de… » en collaboration avec mes deux papas blogueurs préférés, Jean-François et Mathieu.

La semaine dernière, je me suis mis dans la peau de Mathieu, père de jumelles.

Par la suite, Jean-François a écrit un superbe billet où il se met dans ma peau et Mathieu vient d’en faire de même cette semaine.

Avant de me mettre dans la peau de ce papa formidable qu’est Jean-François, je vous invite à aller lire les billets publiés jusqu’à présent dans le cadre de ce projet.

Dans la peau de François Bérubé par Mathieu

Si j’étais dans la peau de François par Jean-François

Dans la peau de Père de jumelles par François

Projet papas blogueurs – dans la peau de par François

Trois papas blogueurs pour le prix d’un par Jean-François

Des supers papas blogueurs par Mathieu

Maintenant que vous êtes à jour, je peux enfin me mettre dans la peau de Jean-François Quessy mieux connu sur la blogosphère sous le nom de « Un gars, un père ».

Dans la foulée du départ tragique de Charles-Antoine, j’ai connu ce papa blogueur.

Il me faisait toujours rire en racontant certaines anecdotes de sa vie familiale avec son garçon.

Puis, sa copine est tombée enceinte de leur deuxième et Cynthia également le mois suivant.

Finalement, nos garçons sont nés à exactement un mois d’intervalle l’automne dernier.

Nos échanges sur les réseaux sociaux ont toujours été fort sympathiques.

Mais, ce printemps/été, les blagues sur sa tondeuse (que sa blonde passe plus souvent que lui), et autres banalité de la vie ont fait place aux mots d’encouragement et de réconfort.

Cette fois, j’étais de l’autre côté de la clôture.

Alors qu’il m’avait supporté dans les moments difficiles suivant la perte de mon garçon, voilà que son « Mini » comme il aime si bien l’appeler, vivait des moments inquiétants.

Et quand je dis inquiétant, on ne parle pas d’un petit rhume qui ne veut pas passer.

Disons qu’au contraire, tout y a passé…

Chaque fois que JF nous faisait des mises au point de l’état de santé de son petit bonhomme sur les réseaux sociaux, ça allait de plus en plus mal.

Je ne lui ai jamais dit, mais j’ai eu peur à plusieurs occasions que « Mini » aille rejoindre Charles-Antoine chez les anges.

J’essayais d’avoir le bon mot, le mot juste, pour lui remonter le moral dans les moments difficiles qu’ils ont passés.

Mais que dire à un père et une mère de famille qui s’établissent pendant de longues semaines au Manoir Ronald McDonald alors que leur plus jeune est souffrant et que le plus vieux doit se faire garder par d’autres membres de la famille, tout cela à près de 500 km de la maison?

Pendant l’hospitalisation de Charles-Antoine qui aura duré treize jours, je peux vous dire que j’ai trouvé le temps long à regarder les quatre murs de sa chambre d’hôpital. Je voyais le mois de convalescence qui aurait dû suivre son opération comme une énorme montagne à grimper.

Jean-François a vécu cela pendant des mois et des mois.

Et malgré que la santé de Mini aille beaucoup mieux, que la petite famille ait pu passer quelques semaines dans le confort de la maison, un récent séjour à Montréal leur rappelle qu’ils ne sont pas encore sortis complètement du bois.

Est-ce que j’aimerais être dans la peau de Jean-François?

Je ne pense pas qu’aucun parent n’aimerait vivre le stress d’avoir un enfant malade… Encore moins de voir leur rejeton être hospitalisé aussi longtemps.

Et Jean-François dans tout ça?

Il garde la tête haute et continue de foncer vers l’avant malgré les coups parfois difficiles à encaisser.

Un jour surement, et je le souhaite du plus profond de mon coeur pour cette belle petite famille, tout ceci ne sera qu’un mauvais souvenir pour eux.

D’ici là, continuez Jean-François et Roselyn d’être fort et aussi présent que vous l’êtes pour vos deux enfants malgré les embuches.

Vous êtes inspirant à voir aller.

Pour connaitre davantage l’histoire d’Eli-Noam, vous pouvez aller lire le texte suivant: Le parcours de notre petit super héros.pdf

—————————————————————————

Jean-Francois

Site web: www.ungarsunpere.com/ et naitreetgrandir.com/blogue/un-gars-un-pere/

Facebook: www.facebook.com/jfquessy

Twitter: twitter.com/Ungarsunpere

Mathieu

Site web: peredejumeaux.blogspot.ca/ et simplement2.com/author/mathieucarrier/

Twitter: twitter.com/peredejumeaux

François

Site web: frankberube.com/

Facebook: facebook.com/frankberubecom

Twitter: twitter.com/francois_berube

quessy

Publicités

Une réflexion sur “Dans la peau de… Un gars, un père

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s