Grève étudiante: mesure de guerre?

S’il y a bien un sujet délicat par les temps qui courent, c’est bien tout ce qui entoure la grève étudiante.

On est pour ou on est contre. Il n’y a aucune nuance pour la grande majorité de la population. De toute façon, on ne sait pas argumenter au Québec. On impose nos idées, notre façon de penser sans réfléchir aux deux côtés de la médaille…

À vrai dire oui, il y a ma mère. Elle fait encore partie de cette faible portion de la population qui ne peut pas croire que le gouvernement Charest agit de mauvaise foi (par exemple, qu’il y aurait des agents provocateurs infiltrés). Je ne dis pas qu’elle est d’accord avec les actions posées par le gouvernement ou les étudiants. De toute façon, ce n’est pas le but de ce billet que de parler des opinions politiques de ma mère!

Elle me disait en fin de semaine que tout ce qui se passe depuis l’adoption de cette Loi 78 lui rappelle la Loi sur les mesures de guerre de 1970. Presque 42 ans plus tard, elle ressent la même insécurité, le même climat de révolte dans notre « belle province ».

Parce qu’il faut dire que ça s’en vient de plus en plus inquiétant tout ce qui se passe à Montréal.

Attend-on qu’il y ait un ou plusieurs morts avant de réagir?

Hier soir aura été une terrible soirée à suivre le déroulement des manifestations. Journalistes arrêtés qui se font même dire par un policier qu’il s’en câlisse (désolé de l’emploi de ce mot) que ce soient des journalistes, plus de 300 arrestations, des reporteurs de CUTV qui se font matraqués et un manifestant gravement blessé.

Et c’est sans oublier tout ce qu’on apprend quelques jours plus tard comme ce policier bien heureux d’avoir lancé un projectile dans le cul d’un manifestant (ça a fait le tour des réseaux sociaux).

On attend quoi?

Où était notre Premier Ministre en fin de semaine alors que les manifestations faisaient rage? Depuis l’annonce de la Loi 78, on n’a plus de nouvelle de lui. Les policiers eux se retrouvent en confrontation avec des casseurs, des agitateurs à tous les soirs, mais notre PM prend congé…

Parlant des policiers, je les plains les pauvres. Je n’ose croire qu’ils sont tous d’accord avec ce qu’ils doivent faire. Arrêter des manifestants pacifiques parce qu’ils portent un petit carré rouge… quand même là (parce que ça s’est vu).

Parce que, en passant, plusieurs ne semblent pas faire la différence entre manifestant, casseur et agitateur… Il y a tellement une grande différence entre ces trois types de personnes que l’on retrouve réunis à la même manifestation, mais dont les objectifs sont tellement différents.

Il y a aussi cette partie de la population qui suit le tout bien assis dans son salon en s’abrutissant à regarder LCN, RDI et en lisant le Journal de Montréal… Je vous recommanderais de regarder ce que l’équipe de CUTV (télévision de l’Université Concordia) qui diffuse en direct de la rue sur le net pendant les manifestations. Disons que ça donne une autre perspective à tout ce que l’on tente de nous faire gober dans les mass médias. Je ne dis pas qu’ils ont la vérité infuse, mais c’est un autre côté à la médaille.

Par ce billet, je ne veux pas vous dire que c’est bien ou mal de porter un carré rouge ou vert ou peu importe la couleur. Par contre, j’invite plusieurs personnes à aller plus loin que le bout de leur nez. Réfléchissez à la société dans laquelle vous souhaitez vivre.

Je ne veux pas vivre dans une société où quelques anarchistes réussissent à mettre la ville de Montréal à l’envers chaque soir depuis un mois. Je ne veux pas vivre dans une société où, en temps de crise, notre PM disparait pendant une des fins de semaine des plus chaudes (et je ne parle pas seulement de la température là). Je ne veux pas vivre dans une société où les policiers font des arrestations arbitraires parce qu’une personne manifeste (notez ici la différence avec agitateur et casseur).

Le fossé entre les jeunes et les vieux semble se creuser davantage de jour en jour.

Qui osera être le vrai leader de cette crise interminable qui dépasse largement le cadre étudiant? Qui osera mettre de côté sa partisanerie politique pour le bien-être de notre collectivité?

Quelle sera la fin de cette histoire d’horreur?

Verra-t-on l’armée débarquer à Montréal et appliquer à nouveau, 42 ans plus tard, la Loi sur les mesures de guerre? Plus rien ne nous surprendrait!

Crédit photo: La Presse

Un manifestant sévèrement blessé hier soir. On ne craint pas pour sa vie… 

Publicités

8 réflexions sur “Grève étudiante: mesure de guerre?

  1. Moi je constate que les jeunes descendent dans la rue surtout pour leur bénéfice soit le gel ou la gratuité des frais de scolarité. Du moins, au départ c’était le but. Maintenant, ils font de leur combat le fléchissement du gouvernement MAJORITAIRE libérale… Même si le gouvernement est corrompu du bout des orteils au bout des cheveux, y’a pas grand chose qui va pouvoir le faire démissionner…. Mais ce qui me frappe le plus c’est que les jeunes sortent en masse dans les rues pour se battre pour l’éducation mais y’a personne qui sort (même indigné) pour critiquer le verdict de non culpabilité de Guy Turcotte ou bien pour de meilleurs services et soins (genre plus d’un bain par semaine) pour les personnes âgées dans les CHSLD ou bien contre la maltraitance que les animaux peuvent subir (se faire clouer la tête par exemple) ou des usines à chiots où les chiens ne voient jamais dehors et vivent dans leurs excréments… Bref, si les jeunes qui sortent dans la rues pour quelques dollars de frais de scolarité (but premier) sortaient aussi massivement pour se battre pour des raisons humaines comme celles que j’ai mentionné plus haut, la société Québécoise serait meilleure! (Je suis moi-même étudiante, contre la hausse, mais contre toute cette grève qui dégénère et s’éloigne de son but premier)

  2. Tu as tout a fait raison !! Et moi je crois sincèrement que cest ça qui arrivera… L’armée débarquera car ils n’ont plus le contrôle de rien et ça va s’en venir de plus en plus dangereux…. Et pour ta question du PM il a surement passé une petite fin de semaine tranquille avec sa femme puisqu’il était avec le Prince Charles et sa femme pour fêter le truc de la reine !!! C’est assez n’importe quoi. Moi je suis pour cette grève étudiante et contre ces pauvres abrutis qui profitent de l’occasion pour fouttre le bordel et tout casser. C’est déplorable.

  3. la difference entre la démocratie et l anachie, c est le respect des lois et de l institution. Comme le respect des parents pour un enfant. Quand on se met a ne pas respecter la loi. TOUT FOUT LE CAMP! Et croyez moi, ayant vécu en Afrique plusieurs années… on ne veut pas ca ici au Quebec, ou on a la meilleure qualité de vie au monde! La paix et le respect doivent revenir! Sinon, ce sera l anarchie! Et pour ca, peu importe qu on soit pour ou contre l augmentation. Ou pour ou contre Charest, on DOIT proner le retour au calme. Rien ne regle dans la rue…

  4. Je suis d’accord avec toi Francois.. c’est épouvantable ce qui se passe à MTL chaque soir. Je suis quasiment convaincue que l’Armée devra s’en mêler..ca ne peut plus continuer comme ça!!!

  5. moi je trouve c’est que les journalistes (malheureusement tous) ne font que mettre de l’huile sur le feux la seul chose qui fond c’est de mettre les citoyens contre les étudiants et ça me fruste que ça fonctionne même mon père est contre les étudiants(donc contre moi qui est étudiante) j’ai hâte que sa ce calme on devien de plus en plus angoissé par les évenement qui sont de jour en jour plus grave …. je souhaite que personne ne sucombe à tout ce vacarme infernale …..

  6. de mon coté on peut tous dire ce que nous voulons sur le gouvernement charest et tout le monde auraient raison mais depuis plusieurs années c’est le seul gouvernement qui semble prendre une decision qui n’est pas favorable mais essentiel pour le futur. Il se doit de ne pas flechir car au loin une autre crise se prepare…La construction est prete a faire des siennes dans pas long les amis!

  7. Moi aussi je souhaite sincèrement le retour au calme. J’ai peine à croire par contre qu’il se fera de si tôt… Quel arrêt d’agir pourrait bien convaincre les militants de cesser les manifestations? Le gouvernement libéral ne démontré aucune ouverture et cela ne risque pas de changer non plus… À mon à avis, le conflit a pris tellement d’ampleur que seule une élection pourra calmer les troupes, qui pourront alors faire valoir leurs choix de façon démocratique. Cela dit, quel parti serait en mesure de reprendre ce flambeau ardent?! Chose certaine je prie pour que l’arme n’ait pas a s’en mêler!!!

  8. @Judith: L’argument des multiples causes que les étudiants ne touche pas est un sophisme qui a trop longtemps été utilisé dans ce débat. En quoi, vouloir dénoncer une chose et en faire une cause de manifestation doit obligatoirement obliger cette personne à lutter dans tous les débats? Est-ce que cette accusation de non agissement d’une personne insinuerait que cette personne même qui insinue a participé à ces dis débats?! Je suis loin d’en être sur! Donc, on ne touche pas à une cause si on ne touche pas à toutes les causes? On n’aide pas quelqu’un si on ne peut aider tout le monde en même temps?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s