Vie de papa: enfant malade = $

Ça fait longtemps que je souhaite en parler. J’en ai d’ailleurs glissé un mot à quelques reprises. Vous vous en doutez, avoir un enfant malade signifie des coûts souvent faramineux.

Nous avons rencontré des familles, au Manoir Ronald McDonald, qui y étaient depuis plusieurs semaines, voir même, plusieurs mois. Que l’on pense à la mère de famille qui doit quitter son emploi pour être au chevet, à temps plein, de son enfant. Que ce soit la famille qui doit voyager plusieurs fois par année pour des rendez-vous dans des hôpitaux à l’extérieur. Que ce soit la famille qui déménage pour vivre dans un grand centre puisque, dans leur région, certains soins ne sont pas disponibles. Peu importe la situation, on pourrait en nommer des tonnes et des tonnes, tout cela a un coût.

Dans des billets précédents, je parlais des amis de Charles-Antoine ou plutôt, des familles de ces jeunes enfants que nous avons connues (lire: Vie de papa: les amis de Charles-Antoine et Vie de papa: les amis de Charles-Antoine – 2e partie).

Pour une de ces familles, celle de Josée (la maman d’un ado ayant des problèmes cardiaques) que nous avons connue quelque peu au Manoir, venu de la Gaspésie; ils y sont depuis plusieurs mois. Puisqu’ils ne peuvent s’éloigner trop loin du CHUL, la maman a dû suivre fiston à Québec pendant que papa ainsi que frère et soeur demeurent en Gaspésie. La famille suivra cet été et tout ce beau monde s’installera définitivement à Québec. Vous vous doutez fort bien que tout cela entraine des coûts… Perte de revenus, dépenses pour être logé au Manoir, pour y vivre aussi, voyagement entre Québec et le fond de la Gaspésie…

Dans notre cas, comme vous le savez, nous avons dû passer 17 jours à l’hôtel avant la naissance de Charles-Antoine puisque les médecins voulaient que l’on soit sur place, à Québec, au cas où notre petit bonhomme décidait de venir au monde plus vite que prévu. Par la suite, c’est 13 journées que nous avons passé au Manoir Ronald McDonald. En tout, 1 mois passé dans la Vieille Capitale. Un mois loin de la maison à payer pour avoir un toit alors que l’on continue à payer l’hypothèque. Un mois à manger au resto, quoi que nous avons essayé de nous faire à manger à l’hôtel ou au Manoir le plus souvent possible, mais cela aura quand même fait plusieurs repas au resto. Un mois de dépenses de tout autre nature que nous amenait cette situation. Plusieurs milliers de dollars plus tard, je nous compte tout de même chanceux d’avoir eu un support financier de nos parents ainsi que de diverses fondations.

Mais, on ne se le cachera pas… Avoir un enfant malade nous aura couté très cher et c’est ainsi pour des milliers de familles québécoises.

Bien sur, quand notre enfant est malade, on ne pense pas en fonction de l’argent que tout cela nous coute ou va nous couter. Nous souhaitons que notre enfant se rétablisse le plus rapidement possible, point final. Mais, tout cela engendre, malgré tout, des couts et une chance qu’il y a des fondations qui viennent en aide à ces familles (lire: Vie de papa: des DONS svp).

On ne souhaite pas avoir un enfant malade. Lorsqu’on doit faire face à cette situation, il faut s’attendre à s’appauvrir financièrement… Malheureusement, c’est la triste réalité!

Un souper au restaurant parmi tant d’autres lors de notre séjour à Québec…

Publicités

4 réflexions sur “Vie de papa: enfant malade = $

  1. Nous avons passer souvent des semaines a l’hopital cheo avec notre garcons .rien de trop grave ..mais je suis tres d’accord avec toi la dessus ..biensure nous étions a 40 minutes de la maison ca nous a sauver des couts d’hebergement ..mais juste le stationement l’essence les restos les journées perdu au travail ..et sans oublier des emplois qui comprenne pas que tu ne sois pas a ton poste et qui te laisse des messages a presque tout les jours pour savoir quand tu compte revenir …avoir la crainte de perdre ton emplois ….tout ca pour dire que tout ca mélanger ensemble ca fait un gros stress pour les parents …Mais bon ses pour ca quil faut donné au fondations pour enfants ca aide des parents fatiguer 🙂

  2. Je connais Josée, je viens de la même ville, et je peux te dire que nous lui levons notre chapeau pour son courage et son amour inconditionnel pour Max. Elle prend le temps de nous tenir au courant pour Max. Le reste de sa famille est ici et son conjoint s’occupe très bien des jumeaux.
    Je leur souhaite de se retrouver tous ensemble, car ce n’est surement pas facile.
    On sait ce que ca coute on n’y est allé très souvent depuis la naissances des jumeaux de ma fille et ils y retournent régulièrement avec les petits pour les suivis.
    Sur ce je vous salue et à la prochaine!!!

  3. Je suis tout a fait d’accord avec toi les couts sont énormes. Comme nous sommes de Sept-Iles, nous avons du passer 3 mois au Chul avec Alexandre quand il était bébé, donc trois mois au manoir Mcdonald par chance que la fondation en coeur payait le manoir et nous donnait des coupons pour pouvoir manger a la cafétéria de l’hopital. Il ne faut pas se le cacher c’est vraiment un gouffre financier et nous devons continuer de payer les comptes quand même.

  4. Ma poussinette a dû être hospitalisée pour sa première semaine de vie pour recevoir des antibiotiques en intraveineuse. Absolument rien de grave et tout à fait bénin en comparaison avec votre situtation, j’en suis consciente. Mais l’hôpital était assez loin de la maison pour que je doive y rester afin de l’allaiter. La principale dépense a été pour nous de l’essence pour que mon conjoint passe un peu de temps avec nous tous les jours.

    Bref, avec tous les examens qu’elle a passés, ma chambre à l’hôpital, etc, ma pensée allait à nos voisins du sud. On a tout de même de la chance que ces services soient gratuits. Je ne minimmise pas du tout les dépenses encourues par les familles qui vivent les situations qu vous décrivez. Au contraire! Mais on est tout de même très chanceux de ne pas avoir EN PLUS à s’inquiéter des frais pour les soins eux-mêmes. Se demander si on pourra payer pour les interventions et les médicaments…

    Chapeau à tous les parents qui vivent ces situations difficiles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s