Vie de papa: un livre à lire

Et non, ce n’est pas une invitation à lire mon livre. Pas encore! Mais, je dois vous dire que l’écriture avance rondement. J’ai passé plusieurs heures chaque jour depuis deux semaines à écrire. Je laisse aller mon imagination et mes souvenirs. C’est très « brut » comme écriture pour le moment, mais l’idée est de coucher sur papier mon histoire et on fera la finition par la suite.

Mais, ce n’est pas ce dont il est question aujourd’hui.

Je voulais vous présenter un livre que j’ai dévoré d’une page à l’autre en peu de temps. Il s’agit du livre biographique d’Alain Dumas intitulé: Le temps qui nous presse, Ralentir pour mieux ressentir.

Vous le savez tous maintenant, je rencontrerai ce grand monsieur au début juin dans le cadre d’Opération Enfant Soleil. Je trouvais que ça allait de soit de prendre le temps de lire son livre afin de connaitre un peu mieux la personne.

Le livre est séparé en deux parties. La première partie, monsieur Dumas nous parle de sa jeunesse, des tours pendables qu’il a faits durant son adolescence, de son rêve de faire de la radio, mais aussi du deuil, de la vie, d’Opération Enfant Soleil et surtout, de son rythme de vie effarant. Il a réalisé au fil des années l’importance de prendre le temps de vivre, d’où le titre du livre.

La deuxième partie du livre est certainement celle qui est la plus touchante, la plus émouvante. Il nous présente vingt rencontres uniques reliées à OES. Il faut dire qu’après 20 années d’implication auprès de cet organisme, il en a fait des rencontres qui l’ont surement marqué à vie. C’est ainsi qu’il nous parle d’enfants malades et leurs familles qu’il a côtoyées pendant toutes ces années, certains se battant toujours contre la maladie, d’autres ayant malheureusement succombé. Il nous présente aussi des animateurs ou des personnes impliquées dans OES qui l’ont marqué telles que Marie-Soleil Tougas. On découvre aussi des parents ayant vécu un deuil périnatal, vivant avec un enfant handicapé, etc.

Je dois vous avouer que cette partie du livre m’a profondément touché. À quelques occasions, j’ai dû arrêter ma lecture, prendre un bon respire et continuer le tout.

Deux de ces histoires m’ont particulièrement touché. Celle de Mélanie Gagné, animatrice radio, qui a vécu un deuil périnatal et qui tente de briser aussi ce tabou qu’est le deuil périnatal. Il y a aussi l’histoire du jeune Pier-Olivier Provencher et ses troubles cardiaques.

Alors, si vous vous cherchez une bonne lecture, qui vous brassera un peu émotionnellement et qui vous en apprendra davantage sur ce monsieur qu’on me dit très sympathique, je vous recommande ce livre fortement.

Site web: http://www.alaindumas.ca/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s