Sondage de la semaine: la grève étudiante et la hausse des frais de scolarité

Un nouveau type de billet a fait son apparition sur ce blogue au courant de la semaine dernière. Je n’en avais pas fait mention pour voir si certains d’entre vous y répondraient sans aucune sollicitation de ma part!

Mission réussie!

Alors, dès ce matin, je crois que toutes les semaines, je vais tenter de faire un nouveau sondage qui sera probablement lié à l’actualité.

La semaine dernière, mon sondage portait sur les cours prénataux suite à un billet que j’ai écrit dernièrement (lire: Vie de papa: les cours prénataux ou le déni de la réalité).

Cette semaine, je m’inspire d’un sujet dont on a énormément parlé dans les dernières semaines et dont chacun semble avoir une opinion assez tranchée et j’ai nommé: la grève étudiante et la hausse (ou non) des frais de scolarité.

——————————————————————————————————-

Lecture en lien avec le sondage:

Avoir une opinion en 2012

Grève étudiante: pourquoi faire chier?

Grève étudiante versus intimidation

Publicités

5 réflexions sur “Sondage de la semaine: la grève étudiante et la hausse des frais de scolarité

  1. Bonjour François, j espère que vous allez bien. J’aimerais répondre à ton sondage Je suis CONTRE les frais, je suis Pour Manifestation Pacifique et non Pour faire chier la population. Je lève mon chapeau aux étudiants qui se tiennent debout contre un Gouvernement qui nous fait chier. Il faut penser aussi à nos petits-enfants qui vont vouloir aller aux études. Tu sais comme moi que l’Université à Rimouski est abordable, mais quand tu veux faire médecine et qu il faut que tu te déplaces vers les grands centres et bien là ça coûte cher. Je respecte ton opinion et celle des autres aussi. C’est sur que l on pourrait écrire un chapitre lolllll Passe une belle journée et je te souhaite des contrats à profusion. Amicalement !!!!!!!!!

  2. Bonne idée ces sondages François. Il serait bien de donner les résultats du précédent sondage et peut-être d’en faire un nouvel article en conclusion. Mais te connaissant tu y a déjà surement pensé 🙂

    @+

  3. Moi quitte a me faire insulter comme d’habitude…..Je suis contre et totalement contre la grève….J’ai été aux études moi-même….J’ai fait l’université a l’UQAR et a l’Université Laval. J’ai travailler fort pour me payer des études puisque je n’avais aucuns sous de mes parents, j’ai manger dans les restos, je suis allée en voyage dans le sud et j’ai fêter….ET j’ai réussis mes études et je travail dans mon domaine aujourd’hui et je suis maman d’une petite fille qui je souhaite iras au CEGEP ou l’Université……J’ai votée contre la grève quand j’étais étudiante et je vote encore contre aujourd’hui….Nous sommes la province ou les frais de scolarité sont les plus bas….Sincèrement pour moi la hausse n’aurait rien changer puisque au lien de me payer des extras qui n’était pas du tout utile, j’aurais payer plus cher mes études….Pour moi les études ça n’avait pas de prix c’est pourquoi j’ai concilier travail et études…..SI les gens arrêtais de chialer pour tout et se fesais un budget en fonction des dépenses utilles et de celle inutile, ils se rendrait compte que ce n’est pas si drastique de payer un peu plus cher ses études….Moi entoucas en tant que parent responsable j’ai un compte épargne étude pour ma princesse et si ce n’est pas assez je vais l’aider a payer sinon elle fera comme moi et travailleras un peu pour combler le manque……Désolez pour les autres mais moi je suis pour la hausse et contre la grève…..

  4. Salut Hélène,
    Désolé si ce débat t’a apporté des insultes. Chacun à droit à son opinion. Voici où ton message m’interpelle:

    1- « J’ai travailler fort pour me payer des études puisque je n’avais aucuns sous de mes parents ». Effectivement, nous travaillons beaucoup pour payer nos études. Surement trop! Lorsque je discutes avec mes cousins français, ils sont toujours abasourdis de se rendre compte qu’ici on peut travailler à temps pleins tout en étant aux études (ce fut mon cas, près de 35/40 heures par sem.). Et oui, c’est réalisable. Et ça influence assurément la quantité d’information que j’ai pu imbiber durant ces 3 années de bacc. J’ai pourtant passé tous mes cours avec des résultats dans la moyenne, j’y suis arrivée. Mais ceci est encore discutable. Il y a un phénomène que plusieurs professeurs auraient manifesté, qui laisserait croire qu’une scolarité plus chère, apporterait plus de pressions des étudiants envers les professeurs pour des résultats à la hausse. Ainsi, pliant aux pressions, les professeurs verraient parfois leurs critères à la baisse pour une certaine empathie des étudiants qui ont payé chère leur session. Donc, les résultats scolaire satisfaisant, c’est suffisant?

    2- « j’ai manger dans les restos, je suis allée en voyage dans le sud et j’ai fêter….ET j’ai réussis mes études… ». Effectivement, il y a ici cette question de volonté. Avec ta personnalité, ton background, ton éducation familiale, TU as pu réussir tout de même à concilier frais élevés, études et travail. Félicitation. Mais il faut comprendre que nous venons tous de milieux différents, qu’il faut prendre en compte que des obstacles surmontables pour certains seront peut-être plus difficile pour d’autres. C’est ici même l’idéologie d’un système qui se dit davantage socialiste. Et si on y va avec cette logique, je n’ai pas nécessairement envie de mettre un système qui attire seulement ceux qui « veulent vraiment » ! Ça résulterait d’une population étudiante moins diversifiée et ne laisserait pas quelques aventuriers se rendre compte « sur les bancs » de ce que tout ceci peut leur apporter. Je ne crois pas nécessaire de m’attarder davantage sur les bienfaits d’une société éduquée. Il faut toutefois conclure que 1- les frais de scolarité élevés empêcheront certaines personnes d’aller sur les bancs d’école du à leur contexte économique et 2- les frais de scolarité élevées décourageront certaines personnes, qui auraient peut-être les moyens de se le payer, à aller à l’école. Dans les 2 cas, la résultante est la même, moins de gens sur les bancs d’école. C’est CE fait qui est pour moi inquiétant. Une société moins éduquée est une société – moins en santé – moins politisée (plus cynique envers un système démocratique) – plus écologique, etc.

    3 – « Nous sommes la province ou les frais de scolarité sont les plus bas… » Et selon l’OCDE, les coûts pour un baccalauréat universitaire sont ici bien au-dessus de la moyenne mondiale. Il faut se comparer à l’ensemble, pas aux provinces ou pays qui ont les couts les plus chères au monde, et des accessibilités des plus restreintes.

    4- « SI les gens arrêtais de chialer pour tout et se fesais un budget en fonction des dépenses utilles et de celle inutile, ils se rendrait compte que ce n’est pas si drastique de payer un peu plus cher ses études… » Les étudiants en grève ne font pas que chialer. Ils luttent pour un système qui avantagera (dans la majorité des cas) des étudiants qui ne peuvent et qui ne pourront aller sur les bancs d’école. Ils luttent pour changer un système qui tend encore une fois à créer un écart entre riches et pauvres, tout en faisant disparaitre graduellement la classe moyenne. Ils luttent pour revoir un « budget » que le gouvernement gère très mal. Oui le Québec est très endetté. Et la partie de la dette Québécoise liée aux financement universitaire est de moins de 1%. Il y a certainement un ménage à faire. Mais est-ce vraiment nécessaire de le faire dans un domaine aussi important que celui de l’éducation? Ils luttent bien souvent pour une cause qui ne les touchera surement pas directement, mais pour leur confrère qui pourraient ne jamais aller aux études post-secondaire. Cette lutte n’est pas que « chialage ».

    5- « Moi entoucas en tant que parent responsable j’ai un compte épargne étude pour ma princesse et si ce n’est pas assez je vais l’aider a payer sinon elle fera comme moi et travailleras un peu pour combler le manque… » Nous avons aussi souscrit nos 2 enfants aux fonds Universitas. Encore une fois, nous pourrions discuter de l’accessibilité de ces fonds… Encore une fois, des « parents responsables » comme toi avantageront leurs enfants vers l’accessibilité scolaire. Et si par malheur tu es malchanceux et que tu es tombé dans une famille moins « responsable », et bien tant pis… Ce système peut encore être dangereux et écarter certaines personnes des bancs d’école, ce qui n’est pas souhaitable!

    Étant professeur au collégial, j’appuis sérieusement le combat des étudiants d’aujourd’hui! Et les grèves ont toujours été, dans l’histoire des luttes sociales, l’outil le plus efficace pour faire bouger les choses. Salut,
    David

  5. J’aime ton commentaire David car tu le dis mieux que moi, dans un langage plus sensé. Merci pour ma petite-fille qui va avoir 1 an, et sûrement ses frères et soeurs puis cousins, cousines qui j’espère pourront faire de bonnes études. Bonne journée Marlène

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s