L’affaire Kain – petite histoire deviendra grosse

Les réseaux sociaux, c’est aussi ça…

Une banale histoire d’un chanteur qui pète les plombs devant quelques milliers de personnes prend une tout autre dimension sur les réseaux sociaux. Bien sur, d’un côté, il y a les fans du groupe qui les défendent corps et âme.

De l’autre côté, ceux qui en profitent pour jeter leur fiel sur ce groupe.

Rappelons quelques faits de cette petite histoire devenue grosse…

Vendredi soir, le groupe Kain se fait demander de quitter la scène après une heure de spectacle tel que convenu au contrat. Selon les explications du directeur de tournée que nous avons pu lire le lendemain sur Facebook, le groupe croyait faire un spectacle de 90 minutes, alors de se faire jeter hors de la scène de la sorte a mis le chanteur hors de lui. Après avoir dit quelques paroles peu flatteuses pour la tête d’affiche (Dennis de Young) et le festival des Grandes Fêtes du St-Laurent, le groupe joue une dernière chanson et quitte la scène tel que demandé.

Le lendemain, un journaliste local rapporte ce qui s’est passé la veille (lire: Fin de spectacle abrupte pour Kain). Puis, cela est repris par quelques médias et commence à en intéresser plusieurs sur les réseaux sociaux.

Dimanche, le populaire blogue La clique du plateau publie un billet sur la crise du chanteur de Kain à Rimouski (lire: Un boys band qui sprend pas pour dla m***). Évidemment, la Clique prend le soin d’écorcher la ville de Rimouski (un village) et le groupe. Mais, ça, c’est typique de la Clique!

Plus tard la même journée, un site qui parodie l’actualité (Axe du mad) reprend ausi la nouvelle en ridiculisant le groupe Kain (lire: La débandade pour le groupe Kain a Rimouski/) et en y allant de fausse rumeur sur la dissolution probable du groupe. Quand on prend le temps de lire quelques articles sur ce site, on réalise assez vite le côté parodie de la chose. Par exemple, un article traite des Crocs à l’Assemblée nationale et un autre article raconte qu’un chat veut écraser le maire Gendron avec son pick-up!

Donc, petite histoire deviendra grosse que je disais… Tout cela pour un artiste qui pète sa coche! Ce n’est surement pas le premier, ni le dernier à agir ainsi!

Mais, ce n’est pas tout!

Lundi matin, une journaliste du journal local L’Avantage de Rimouski, reprend sérieusement l’article de l’Axe du mad en écrivant une vraie nouvelle que suite au concert de vendredi, le groupe Kain songerait à se séparer. Le pire dans tout cela est que, une heure plus tôt, le groupe avait écrit un message sur Facebook selon lequel toutes rumeurs à leur sujet étaient fausses et que l’erreur ayant mené à la crise du chanteur sur scène était de la faute du directeur de tournée (pas un petit mot d’excuse aux Rimouskois ou au festival pour le malaise créé et les mots peu flatteur)…

Une quinzaine de minutes plus tard, la journaliste a corrigé son article suite à un grand nombre de commentaires.

Mais, le mal était fait.

En effet, quelques captures d’écran ayant été faites, ce méga « fail » journalistique fait maintenant autant jaser que l’histoire de Kain en tant que tel (lire: Sandra Mathieu est journaliste et Le journal L’Avantage de Rimouski fait un excellent media fail).

Rigueur, rigueur, dirait Bernard Derome!

Toute cette histoire pour dire que, en 2013, grâce aux réseaux sociaux, une bien banale histoire peu prendre des proportions immenses!

IMG_1567

Publicités

Une réflexion sur “L’affaire Kain – petite histoire deviendra grosse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s