Chronique littéraire: Pas peur du noir et Est-ce que tout le monde meurt

En ce lendemain de Journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal, j’ai choisi de vous présenter deux oeuvres allant un peu dans ce sens.

Évidemment, ce ne sont pas des lectures très « hop-la-vie », mais les deux auteures présentent leur deuil à leur façon selon leur vécu, leurs interrogations, etc.

Pas peur du noir — Marilou Bourassa

Ce livre se veut être une oeuvre de fiction. On découvre Chloé qui a dû subir une interruption médicale de grossesse. Dans les jours suivants sa perte menant vers les funérailles de son garçon, elle y fait diverses rencontres qui lui permettent de se questionner et à l’aider à avoir un peu d’espoir dans cette terrible épreuve.

Marilou a elle aussi perdu un enfant. Plutôt que de raconter son histoire, c’est en se tournant vers la fiction qu’elle explique les étapes d’un deuil périnatal. On peut se douter que ses émotions vécues l’ont beaucoup inspirée dans ses écrits.

J’ai dévoré ce livre de près de 270 pages très rapidement. C’est le seul autre livre (mis à part le mien) que j’ai lu sur le sujet du deuil périnatal. Un livre à lire et à référer à toutes personnes vivant cette tragédie de près ou de loin.

Quelques liens:

Editions libre expression.com – Marilou Bourassa

Renaud-bray.com – Pas peur du noir

Entrevue de Marilou avec Amélie Boivin Handfield à Samedi de lire:

Pas-peur-du-noire-Marilou-Bourassa-Critique-Bible-Urbaine-175x300

Est-ce que tout le monde meurt? — Lynne Pion

Ce livre a été écrit par une dame que j’admire beaucoup. Lynne a été d’une grande écoute après le départ de Charles-Antoine et d’une grande aide dans mon processus d’édition de mon livre. Sans elle, l’histoire de Charles-Antoine n’aurait peut-être jamais vu le jour.

Dans le livre « Est-ce que tout le monde meurt? », Lynne s’est inspirée de son propre vécu (ses parents sont décédés dans un accident de voiture) pour écrire une histoire qui permettra aux adultes de discuter de la mort avec leurs enfants.

Quelques semaines après le décès de Charles-Antoine, Lynne a eu la gentillesse de m’envoyer une copie de son livre. Je l’ai trouvé réconfortant et je l’utiliserai fort probablement dans ma pédagogie dans les années à venir.

J’ai eu le grand privilège de pouvoir rencontrer Lynne en chair et en os en avril dernier lors du Salon du livre de Québec. Son énergie, son enthousiasme et sa joie de vivre sont tout à fait remarquables.

Une grande dame qui a écrit une histoire facile d’approche avec nos enfants.

Un bon jour, lorsque je parlerai de Charles-Antoine avec bébé Eliot, j’aurai assurément le plaisir de lui lire « Est-ce que tout le monde meurt? » et de répondre à toutes ses questions sur son grand frère!

Site web:

lynnepion.com

Facebook:

facebook.com/Est-ce-que-tout-le-monde-meurt

Twitter:

twitter.com/LynnePion

Basic CMYK

—————————————————————————–

Pour lire les autres chroniques littéraires, veuillez suivre le lien suivant:

https://frankberube.com/category/chronique-litteraire/

Publicités

Une réflexion sur “Chronique littéraire: Pas peur du noir et Est-ce que tout le monde meurt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s