Vie de prof: un peu d’eau

Connaissez-vous le médicament miracle de tous les profs?

Si vous saviez combien de jeunes j’ai sauvés avec un peu d’eau!

Lorsque tu enseignes en éducation physique, surtout aux touts petits, disons qu’il y a beaucoup de petit bobo. Dans 99% des cas, ce sont des blessures très superficielles si ce n’est que ce sont des blessures à l’égo. Ces blessures-là font souvent le plus mal!

Je ne suis pas vraiment le genre de prof à aller chercher de la glace pour tout. Je vous rassure, je ne suis pas fou quand même, je ne laisserai pas votre enfant à l’article de la mort.

Mais, combien de fois j’ai vu des élèves chigner pour recommencer à jouer dans la minute suivante.

Donc, la première étape lorsqu’un jeune se blesse: « Va mettre un peu d’eau ». Disons que ça guérit 95% de toutes les blessures. On le voit assez souvent dans le visage de l’élève si c’est du chignage ou si c’est une blessure légitime. De toute façon, j’essaie le plus souvent possible de jouer avec du matériel le plus sécuritaire possible. Ça évite bien des problèmes!

Alors, je remercie aujourd’hui notre créateur qui a inventé l’eau!

Publicités

2 réflexions sur “Vie de prof: un peu d’eau

  1. Hey! On a la même tactique! L’eau fonctionne bien aussi avec les petits bobos en maternelle! Si ce n’est pas assez, souvent un petit « band aid » pour cacher le bobo (le plus souvent de minuscules éraflures) sont très efficaces! C’est connu, quand on voit pas le bobo, il ne fait pas mal! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s