Danger au volant: une histoire cocasse, surréelle et inquiétante

Ce matin, j’ai vécu une histoire un peu invraisemblable. Ça vaut vraiment la peine de vous la raconter sur ce blogue.

J’étais en direction du centre-ville de Rimouski sur la montée Ste-Odile pour ceux qui sont familiers avec la ville de Rimouski. Lorsque l’on descend la côte qui mène à la lumière de la rue Tessier, il y a très souvent des policiers qui font du radar dans cette zone de 50.

Donc, ce matin, il y a effectivement une police en place. Pas d’inquiétude à avoir, quand tu connais le « spot », tu t’arranges en conséquence. J’arrive à la lumière et je regarde en arrière si la police à attraper quelqu’un. Jusque-là, pas de lumière qui « flashe » en vue.

Tout de suite après cette lumière, il y a une longue côte qui longe un parc et il y a deux voies sur chaque côté. Je repars et commence à descendre la côte.

Mais, en regardant dans mon rétroviseur, je vois ladite auto de police en poursuite avec ses lumières allumées. Comme elle est sur la voie de droite derrière une voiture et que je suis sur la voie de gauche, je me dis que si c’est pour moi, elle dépassera cette auto rapidement et me rattrapera, quoi que je n’avais rien à me reprocher.

Je continue à jeter un coup d’oeil derrière et l’auto de police reste derrière une voiture qui continue d’avancer.

Un peu plus loin, il y a une lumière à l’angle du boulevard de la Rivière où je me trouve et de la rue St-Jean-Baptiste. Ça doit être au moins un kilomètre plus loin que lorsque j’ai vu pour la première fois les lumières de l’auto-patrouille allumées.

À ma grande surprise, je m’aperçois que l’auto de police est toujours derrière la même voiture, qui vient d’arriver à ma hauteur à la lumière rouge. Je réalise alors ce qui se passe. Le conducteur ne se rend pas compte qu’il est poursuivi (volontairement ou non je n’en savais trop rien encore).

Je me retourne donc vers le conducteur pour y apercevoir une vieille dame de 70-75 ans, les mains tenant fermement le volant et le regard droit devant. Elle n’a jamais vu qu’une police lui demandait de se garer sur le côté de la route!

Je fais donc aller mon klaxon 2-3 coups bien sentis. La dame se retourne vers moi et je gesticule pour lui faire signe qu’il y a quelque chose à regarder derrière sa voiture!

Elle lâche mon regard et regarde vers la lumière qui est toujours rouge. Elle n’a vraisemblablement rien compris!

Je lâche donc 2-3 autres grands coups de klaxon. Je baisse ma vitre côté passager et lui fais signe de baisser sa fenêtre.

– Madame, il y a une police derrière vous! que je dis.

– QUOI? (voix de petite vieille à moitié sourde qui n’a rien compris)

– Madame, il y a une auto de police qui a ses lumières allumées pour vous arrêter et elle vous suit depuis longtemps. Vous devriez vous tasser sur le côté du chemin!

Et elle referme sa fenêtre au moment où la lumière devient verte. 100 mètres plus loin, je vois enfin qu’elle s’est rangée sur le côté!

Victoire!

J’ai aidé la police à arrêter une dangereuse criminelle!

Sans blague, on aura peut-être évité que cette madame se tue au volant ou qu’elle tue quelqu’un d’autre. Quand tu ne réalises même pas sur plus d’un kilomètre que tu es poursuivi par une police, il y a un gros problème et un grand danger.

J’espère que cette policière aura fait ce qui était nécessaire pour éviter que cette dame ne mette sa vie et surtout, celles des autres en danger.

Publicités

2 réflexions sur “Danger au volant: une histoire cocasse, surréelle et inquiétante

  1. le seul vrai probleme qui se pose est : quand dois je arreter de conduire…car etre vieux ca se passe tellement en douceur que tu ne sais pas que tu es vieux et incapable de conduire sans danger.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s