Vie de papa: bonne fête Charlou – 2 mois

En ce 27 février, en direct de Vegas, j’ai une petite pensée pour mon petit trésor qui aurait eu 2 mois aujourd’hui!

On va prendre un petit verre à ta santé mon beau bonhomme.

Papa et maman t’aime fort fort!

Même si le temps aide à faire accepter ton départ, tu es toujours très présent dans nos coeurs.

Je t’aime fort mon petit prince!

XXXXXX

À ta naissance avec tes petites pattes de grenouille!

Publicités

9 réflexions sur “Vie de papa: bonne fête Charlou – 2 mois

  1. il sera tjs présent dans vos coeur et il vous aidera a avancer, a être plus fort dans les épreuves de la vie car vous avez traversé la plus dure des épreuves… je continuerai a vous lire car vous etes un model de positivité pour moi! avancer coûte que coûte !

  2. On pense a toi petit <3<3<3,on ne te connait pas mais tu occupe une grande place ds notre coeur…veille sur tes parents comme tu le fait si bien petit ange…xox

  3. J’ai toujours une pensée pour toi et pour tes parents petit trésor, même si je ne vous ai jamais rencontré, vous m’apportez beaucoup… Continue de veiller sur eux petit ange… xxx

  4. Je me demandais il n’y a pas des jours ou vous ne voudriez pas parler de votre petit ange, que vous trouver cela trop pesant a porté ou si cela vous fait du bien de parler de lui tous les jours, je veux seulement comprendre savoir comment ont peu se sentir. moi j’ai la chances d’avoir 4 enfants dont 2 en parfaite santé et 2 avec asthme chronique mais j’ai la chance de les avoirs avec moi tous les jours. je lis tes mémos tous les jours et je me demande si a continuer a ecrire sur lui tous les jours et ne vivre que pour écrire ce petit blog sur lui es ce que c’est une maniere de refuser son départ et de ne pas accepter de faire son deuil je ne veux pas jugé personne et je ne veux pas faire de peine a personne je veux seulement comprendre comment en tant que parents vous réussisez a passer au travers

    moi je vis avec vous se drame depuis le début et j’ai de la difficulté a me faire a l’idée qu’un petit etre si beau a été rappeler a lui si vite et ……….ouffff encore des larmes car je me dis que ca peut arriver tous les jours a mes enfants de partir et de me laisser un grand vide et j’aurais l’impression de creuser dans la plait tous les jours et que jamais ca ne guérirait. je vous trouve bon de parler si ouvertement de ce que vous vivez et merci pour tous car vous nous rappeler a nous parents d’enfants en santé que ses petites boules d’énergie pour nous etre enlever n’importe quand et de vivre chaque instant fortement pour ne rien perdre

    merci
    josee

    1. Bonsoir Josée,

      Je dois vous dire qu’à la 1ère lecture de votre message, en lisant les premières lignes, j’étais un peu fâché… Je me disais: « Elle est qui elle pour me juger de la sorte? »… Quelques jours plus tard, quelques re-lectures plus tard, je crois que je comprends mieux vos interrogations. Dans le fond, vous voulez savoir comment l’on fait pour passer à travers un tel deuil.

      Il n’y a pas de mode d’emplois. Chaque personne survit comme il le peut et je crois que chacun à sa façon de faire son propre deuil. Dans mon cas, j’ai décidé d’en parler ouvertement. Si vous suivez ce blogue depuis le début, vous avez surement vu que les articles portant sur Charles-Antoine ont diminué beaucoup dans les dernières semaines. Je sais que j’en écris encore quand même beaucoup. Que voulez-vous, il y a tant à dire sur le sujet. Pas seulement sur mon petit garçon, mais sur les enfants malades en général et bien d’autres sujets reliés.

      Pourquoi je le fais? Parce que j’aime écrire. Je suis enseignant à statut précaire et sans contrat depuis septembre. C’est une façon de garder son cerveau actif. Aussi, il y a tant de tabous, de préjugés dans notre société que je me dis que si ce que j’écris peut faire allumer quelqu’un, comprendre quelque chose à une autre personne; cela sera sans doute bon pour l’état global de notre société. Est-ce que j’ai la prétention de changer le monde? Du tout… Est-ce que l’histoire de mon petit bonhomme a touché des gens et en a peut-être réveiller quelques uns? Surement…

      Pour ma santé physique et mentale, je vous rassure, je vais bien. Comment je fais pour aller bien 2 mois après cette terrible tragédie? Je ne sais pas trop! Je crois que lorsque ça nous arrive, on a 2 choix: on s’effondre ou on garde la tête haute et on continue à aimer la vie et à croire en elle. C’est ce choix que j’ai fait. Est-ce que c’est normal de perdre son enfant de la sorte? Non, du tout… Est-ce que je préfèrerais l’avoir à côté de moi ce soir? Absolument.

      En même temps, est-ce que mon bébé aurait eu une vie normale après tout cela? Est-ce qu’il aurait passé une vie dans les hopitaux à se faire soigner? Je ne le sais pas, personne ne le sait. Je me permets de croire qu’il a choisi par lui-même de partir et de ne pas vivre cette vie à laquelle il semblait destinée.

      Je ne sais pas si ça répond à vos questions… Je ne sais pas non plus pourquoi je dois prendre la peine de me justifier un peu de la sorte. J’ai la chance d’avoir des amis extraordinaires et une famille qui l’est tout autant. J’ai la chance d’avoir eu un support incroyable sur les réseaux sociaux. J’ai la copine la plus merveilleuse. J’ai eu un petit garçon fantastique pendant 13 belles journées. Je suis me considère comme une personne choyée de la vie. J’ai subit une grande perte oui, mais quand je regarde autour de moi, maudit que je trouve ma vie belle malgré tout!

      Désolé si tout ce positivisme vous déstabilise, mais c’est comme ça que je vous cela!

      1. Je suis peiner de lire que mon interrogation vous a choquer s’était de loin mon intention je ne vous juge pas et je ne vous demandais pas non plus de vous justifier loin de la je voulais seulement comprendre comment ont peu faire pour passer au travers car moi de nature je suis négative et je voulais seulement comprendre comment cela vous fesait du bien vous rendais plus fort. ne soyez pas désoler pour votre positivisme ca prend des gens comme vous sur cette terre en pleine déchéance. Je suis encore désoler que ma curiosité vous ai choquée

        je vous souhaite bonne continuité
        josee

        1. Bonjour Josée!

          Suite à votre dernier message, je tiens à vous signifier que je ne suis pas fâché contre vous! Je sais que c’est de la simple curiosité et que vous souhaitiez comprendre notre cheminement à travers tout cela!

          Je suis une personne de nature positive. J’aime la vie! Je vous rassure aussi (d’un certain sens), il y a eu des jours noirs… avec beaucoup de pleurs, d’incompréhension. Tout n’est pas rose! Mais, on continue d’avancer quand même!!

          Lorsqu’un tel drame nous arrive, on se découvre une force. Je n’aurais jamais cru ma copine aussi forte. On continue d’avancer dans la vie pour les personnes autour de nous aussi et parce que, d’être littérallement par terre, ne nous aiderait en rien.

          Une amie à aussi perdue un enfant de deux ans il y a un an. Si vous la voyiez, vous ne vous douteriez jamais qu’elle a vécu un pareil drame. Ce n’est pas qu’elle est insensible, mais elle a choisit de vivre pour son autre petit garçon qui reste. Si une telle chose vous arrivait à un de vos enfants (chose que je ne vous souhaite jamais), est-ce que vous choisiriez d’arrêter de vivre pour celui qui est parti ou vous continueriez de vivre pour ceux qui restent? Poser la question c’est y répondre je crois!

          J’espère que cela vous aide à mieux comprendre! Ne vous gênez pas si vous avez d’autres interrogations, cela me fera plaisir de vous répondre!! 🙂

          Bonne journée!

  5. Ouf! Je viens juste de finir de lire l’article …
    Tu es très courageux François et je te lève mon chapeau. La vie n’est pas facile pour personne et ce que la vie réserve … Toi seul peut décider si se sera bon ou mauvais. Tu as eu une très grosse perte, mais tu as été fort et tu as gardé la tête haute malgré cette tristesse… Toi et Cynthia vous êtes des gens de coeur et la vie sera vous récompenser en vous donnant un jour un autre petit amour de bébé dans votre vie. Le deuil est une étape différente pour chacun et tu dois le vivre avec les hauts et les bas que cela amène. Vous êtes dans le processus de deuil et une étape à la fois passera dans votre vie. Tu ne le dis pas, mais je sais qu’il y a certainement des jours plus difficiles que d’autres et c’est tout à fait normale. Tu en parles ouvertement et tu écris des merveilles sur votre vie à trois et à deux et cela aide pour lentement vivre la perte d’un petit être si précieux. Je suis avec vous et bonne chance dans votre processus de deuil …

    Une amie si je peux me permettre …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s