Vie de papa: ces choses qu’on a oublié quand on a un autre enfant

Premièrement, j’aimerais vous souhaiter à tous une très joyeuse nouvelle année. Que 2015 soit des plus merveilleuses pour chacun de vous!

J’espère aussi que votre temps des fêtes aura été des plus agréables.

Le mien aura été plutôt animé avec la venue de bébé Léa-Jade le 9 décembre dernier. Au travers des partys, des soirées qui se terminent tard, du cipaille, de la tourtière et des desserts, il y avait ce petit être tout neuf à prendre soin.

Et prendre soin d’un p’tit humain flambant neuf nous amène aussi à nous rappeler toutes ces choses qu’on oublie d’un enfant à l’autre.

Voici ma liste non exhaustive de ce que j’ai oublié entre Eliot et Léa-Jade!

C’est petit en tabarouette un bébé neuf

C’est cliché, mais on dit tout le temps quand on voit un bébé neuf « On oublie vite à quel point c’est petit ». En effet!

En regardant Eliot grandir (et grossir), on oublie qu’il a déjà été tout petit (difficile à croire par moment, je sais). Avec ses 35 livres (environ), il a l’air d’un monstre à côté des 7-8 livres de ma petite princesse. 

C’est fragile et vulnérable

Quand je m’amuse à lancer Eliot dans les airs, sur le divan, à le brasser de tous les sens, j’oublie encore une fois qu’il a été pendant quelques mois cette petite poupée de porcelaine qu’on a peur de casser. Quand je prends ma petite dans mes bras, je me rappelle l’importance que j’ai dans sa survie.

C’est beaucoup de biberons à laver

Je n’ai pas le goût de m’embarquer dans un débat allaitement versus lait maternisé, mais pour plusieurs raisons que je garderai pour nous, mes enfants ont eu un biberon au bec plutôt rapidement. J’avais oublié à quel point on a l’impression de passer notre vie à laver des biberons et préparer du lait.

Des boires aux 3-4 heures, ça revient vite

Évidemment, s’il y a tant de biberons à laver, c’est que les boires reviennent rapidement. Je ne me plaindrai certainement pas parce que ma petite boit aux trois ou quatre heures, parfois même aux cinq ou six heures; plusieurs nouveaux parents rêveraient de changer de place avec nous! Mais on oublie que quand elle boit aux trois heures, ça revient pas mal vite! Vivement le travail d’équipe et l’alternance!

C’est une tonne de lavage à faire

En plus de la quantité de biberons à laver qui augmente considérablement, un nouvel enfant amène aussi une quantité impressionnante de vêtements, débarbouillettes, doudous, etc. à laver. C’est fou à quel point la laveuse « spin » par les temps qui courent!

C’est trop de linge

Un bébé de quelques jours ou semaines, ça passe la majeure partie de sa vie en pyjama. On oublie qu’on ne sort pas souvent et on vire fou chaque fois qu’on se rend au magasin; on veut tout acheter. Ce qui fait qu’on a des tiroirs qui débordent et que parfois, bébé ne porte même pas tous les vêtements qu’elle possède. Et ce n’est pas juste nous qui oublions mais aussi tous nos proches qui gâtent bébé avec de nouveaux morceaux!

C’est de la visite à ne plus finir

Autant à l’hôpital qu’à la maison, tout le monde veut voir ce tout nouveau petit être. J’avais vraiment oublié à quel point on devient soudainement populaire! Je les comprends quand même de vouloir bercer ce poupon. Il faut dire que le fait de faire des bébés de décembre n’aide surement pas notre cause si je peux dire. C’est certain que le congé des fêtes fait en sorte que tous ont un peu plus de temps libre pour visiter!

C’est une bonne source d’inquiétude

Je ne sais pas si c’est juste moi, mais chaque petit son que bébé fait me fait sursauter. Il y a longtemps que je dors sur mes deux oreilles quand Eliot est couché. Mais, pour Léa-Jade, c’est autre chose. J’interprète chaque petit souffle. Elle tousse? Je m’assure qu’elle respire. Elle chigne un peu? J’imagine mille et une maladie! 

Mais, c’est surtout de l’amour infini

Je me souviens avoir lu ou entendu des personnes s’inquiéter qu’avec la venue d’un autre enfant, ils avaient peur de ne pas avoir assez d’amour pour un autre bébé.

Voyons dont!!

L’amour, ça ne se divise pas, ça se multiplie (désolé pour le cliché encore une fois).

Le 9 décembre dernier, je suis retombé en amour une fois de plus. Ma petite Léa-Jade me comble depuis. Elle ne l’exprime pas encore, mais je sais que chaque regard qu’elle me lance lorsqu’elle entrouvre les yeux est plein d’amour.

 

On oublie vite tous ces moments magiques que nous font vivre nos nouveaux nés. Il faut prendre le temps de bien les vivre et d’ancrer profondément dans nos mémoires ces merveilleux moments qui passent rapidement et qu’on vit intensément!

famille

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s