Billet léger du vendredi: un café roulant

Petite anecdote de ma semaine en ce vendredi parce que l’auto-dérision est toujours bonne!

Mercredi matin, je me suis réveillé assez mêlé. Que voulez-vous, le deuxième levé de la semaine est toujours le plus difficile pour moi (habituellement le mardi).

En prime, j’apprends en ouvrant mon ordinateur qu’il y a eu un tremblement de terre à Montréal durant la nuit (c’est clair qu’avec la fin du monde dans deux mois, il faut s’attendre à ça)! En passant, petite parenthèse, ça m’apprendra à écrire des niaiseries du genre sur Facebook, j’ai été cité à la radio ce matin-là! hahaha! J’ai trouvé ça très drôle. Au moins, ils ont compris, comme vous tous j’espère, le sarcasme!

Revenons à mon réveil pénible…

Comme je m’apprête à partir pour l’école, je décide de faire partir la voiture une petite minute pour que ça dégivre et de revenir dans la maison. Par chance, j’étais parti sans mon sac d’école! Sans mon café aussi que j’avais laissé sur le comptoir. Déjà que la veille, j’avais oublié tout court de me verser et d’apporter un café à l’école.

Alors, je prends mes trucs d’école, je remplis ma tasse à café, donne un bisou à la bédaine et je quitte la maison.

Je mets mon café sur le toit de la voiture comme je le fais quand j’ai trop de sacs dans les mains, lance mes choses dans la voiture et m’installe au volant.

En reculant, j’entends un « poc ». Dans mon état plutôt endormi, je n’en fais pas de cas…

Jusqu’à ce que je décide de boire une bonne, grosse et délicieuse gorgée de café, cinq minutes plus tard!

C’est alors que je me réveille un peu plus. Il est où ce satané café? Ah oui… Sur le toit!

J’appelle donc Cynthia à la maison en lui demandant de regarder si ma tasse à café ne serait pas au milieu de la route en face de la maison ou dans le stationnement. Après avoir ri à gorge déployée de moi, elle me répond par la négative.

Just too bad… Ça me coutera une autre tasse à café.

En arrivant à l’école, 25 kilomètres plus loin, quelle ne fut pas ma surprise de voir ma tasse à café, renversée sur le toit et prise dans les barres de toit.

Malheureusement, mon café n’y était plus et c’est vraiment ce dont j’avais le plus besoin en ce début de journée!

J’appréhendais le pire comme journée! Heureusement, j’ai raconté mon aventure du matin à mes élèves et, après avoir ri eux aussi un bon coup, ils ont dû se dire dans leur for intérieur qu’ils étaient mieux d’être tranquilles en cette journée.

Ah oui, comme j’apprends vite, je suis enseignant après tout, le lendemain, j’ai gardé ma tasse à café bien en main en mettant mes sacs dans la voiture!

Publicités

Une réflexion sur “Billet léger du vendredi: un café roulant

  1. Haaaaa elle est bien bonne celle là. Cela me rappelle une aventure similaire qui était arrivée à mon papa qud il travaillait à Paris. Il avait une espece de sacoche plate pour y déposer ses documents de travail. Imagine la scène il est en costume¸cravate dépose sa sacoche sur le toit de la voiture et s’en va rouli roulant s’en se rendre compte que la dite sacoche il l’avait oublié! Un bon saint maritain s’est mis à le klaxonner en lui faisant des signes pour lui montrer sa sacoche, mon père comprenait rien et commençait à perdre patience, il lui faisait signe de le dépasser. Jusqu’à ce qu’enfin il réalise sa bourde. Heureusement que le ridicule ne tue pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s