La critique facile

Une question me trotte en tête depuis longtemps…

Pourquoi avons-nous la critique aussi facile?

Dès qu’une personne réussit, il y en a des dizaines, des centaines pour lui planter un coup de poignard dans le dos.

Vous trouvez que j’exagère?

Au contraire, c’est la triste réalité.

Évidemment, on ne peut pas plaire à tout le monde.

Mais, pourquoi alors, si quelqu’un ne nous plait pas, est-ce que nous sentons l’obligation de le démolir sur la place publique?

L’arrivée des médias sociaux dans nos vies n’a pas que du bon.

Pourquoi cette soudaine prise de conscience?

Comme je l’ai dit, ça fait longtemps que ça me trotte en tête.

Peut-être depuis que j’ai lu, suite au décès de Charles-Antoine, quelqu’un écrire que j’en parlais ouvertement parce que j’étais en mal de publicité…

Non, mais… aussi bien ne pas m’étendre sur le sujet!

Chaque jour, je lis des trucs épouvantables sur les réseaux sociaux.

On grimpe dans les rideaux quand des enfants sont victimes d’intimidation. On trouve ça abominable.

Et que fait-on ensuite?

On va sur les réseaux sociaux planter un animateur de télévision, de radio, un participant à une émission quelconque, etc.

Bel exemple!

Ça doit être là que l’expression « Faite ce que je dis, pas ce que je fais » s’applique?

Deux choses m’ont fait réagir dernièrement pour me forcer à écrire cet article.

Samedi matin, je lisais le journal paisiblement. Je ne dirai pas quel journal de peur de faire critiquer mes choix de lecture!

Et je suis tombé sur cet éditorialiste qui écrivait à propos de Julie, cette enseignante qui a écrit un billet sur son blogue sur les « 10 choses que les profs ne disent pas ». Cet éditorialiste racontait à quel point cette enseignante, qui pensait surement bien faire et conscientiser les gens sur la réalité de notre métier, s’est fait malmener sur les réseaux sociaux.

Il y a aussi cet autre exemple.

Le dimanche soir, comme la plupart des Québécois, je me retrouve bien assis sur mon divan devant La Voix, Tout le monde en parle ou toute autre émission du genre.

Le dimanche soir est aussi un rendez-vous assez fertile en émotions et commentaires de tous genres sur les réseaux sociaux.

Et ce qu’on y lit ne vole pas toujours très haut.

Une des participantes à La Voix, Karine Deschamps pour ne pas la nommer, disait avoir été victime de cyberintimidation.

Deux amis à moi ont participé aussi à ce concours de chant.

Et chaque semaine j’ai  mal au coeur à lire plusieurs commentaires.

Ne pas aimer quelqu’un est une chose.

Le traiter gratuitement de tous les noms parce qu’il n’est pas dans nos goûts à nous en est une autre…

Est-ce qu’être derrière un écran d’ordinateur nous donne le droit d’insulter quelqu’un?

Il y a une expression que j’aime bien : « Mieux vaut se taire et passer pour un con que de l’ouvrir et le prouver ».

Est-ce que cette « connerie collective » s’arrêtera un jour? J’en doute…

Évidemment, on ne peut pas tout aimer. On peut aussi le dire ouvertement. Tout est dans la façon de le faire!

Publicités

3 réflexions sur “La critique facile

  1. Tu as tellement raison François……..Moi je suis dans le même groupe d’âge que tes parents et sais-tu quoi??ça m’inquiète de voir tant de campagne de salissage et de critiques malsaines sur les réseaux sociaux 😦 pour les jeunes qui n’ont pas les outils pour y faire face. Attention=Danger.

  2. Bonjour M. Berubé… Je suis Julie, celle que vous mentionnez dans votre article! Clairement, c’est un sujet dont il faut parler, je suis tout à fait d’accord avec vous. Même si j’ai bien sûr été ébranlée par les commentaires que j’ai reçus, je trouve que certains, comme les participants aux concours dont vous parlez, vivent bien pire. Au moindre défaut, ils sont ridiculisés sur le net et à la radio. On devrait toujours s,imaginer que la personne est devant nous avant de parler virtuellement de quelqu’un. Ça éviterait bien des excès…Merci pour votre article.

    1. Bonjour Julie,
      C’est dommage qu’on en soit rendu là dans notre société et malheureusement, j’ai l’impression que ça n’ira pas en s’améliorant! Bravo d’avoir eu le courage d’écrire et de publier cet article!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s