Le sens du timing selon Boisvenu

Le sujet de la journée hier: les déclarations incendiaires du sénateur Pierre-Hugues Boisvenu.

Pour ceux qui ne seraient pas trop au courant de l’histoire, le sénateur Boisvenu, a été nommé par notre premier ministre, Stephen Harper en 2009. Depuis, il se veut en quelque sorte le porte-parole du gouvernement conservateur en matière de justice au Québec.

Il a mentionné hier que les assassins devraient avoir, dans leur cellule, une corde (sic) et qu’ils pourraient ainsi décider du sort de leur vie.

Encore une fois, pour ceux qui ne connaissent pas M. Boisvenu, sa fille Julie a été assassinée en 2002. Depuis, il a fondé Association des familles de personnes assassinées ou disparues.

Hier, ce n’est pas le sénateur qui s’est exprimé, mais bien le papa endeuillé… Il s’en est écrit beaucoup de choses depuis qu’il a lâché cette phrase hier, avant de se rétracter plus tard dans la journée…

Disons que le sens du timing n’était peut-être pas le meilleur.

Le hic dans tout cela, c’est que nous ne sommes qu’à quelques jours du début de la semaine de prévention du suicide qui se déroulera du 5 au 11 février. Vous comprendrez que plusieurs lui sont tombés dessus, avec raison, à bras raccourcis. Véronique Robert, blogueuse pour le Voir, a même écrit une lettre au sénateur lui disant même qu’il venait de commettre un crime en incitant au suicide (lire: Monsieur le Sénateur, je vous fais une lettre).

Est-ce que les paroles de M. Boisvenu ont dépassé sa pensée? Est-il un criminel qui incite au suicide? Je n’ai pas le goût de me lancer dans un débat interminable et disons que tout a pas mal été dit sur le sujet.

Mais, une chose est certaine, disons qu’il n’a vraiment pas le sens du timing… Ce genre de déclaration ne devrait jamais être lancé par un politicien, mais le faire à quelques jours de la semaine de prévention du suicide, c’est carrément imbécile et dans son cas, un suicide professionnel (désolé pour le jeu de mot plate, mais c’est ce qui explique le mieux son cas).

En passant, je vous invite à visiter le site de l’Association québécoise de prévention du suicide ou encore un site comme Tel Jeunes si vous vivez des moments difficiles.

About these ads

Publié le 02 février 2012, dans Politique, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Très mauvais timing effectivement. Il s’agit effectivement ici d’un acte dangereux, d’incitation au suicide. Ce qui me fait surtout peur, c’est cette préparation du terrain amorcé par les Conservateurs pour un "peut-être" éventuel retour à la peine de mort… Il n’existe que très peu d’endroit dans le monde qui, suite à une abolition de la peine de mort, décideront d’y retourner, force à croire qu’il s’agit ici d’un recul évolutif. Et ces statistiques qui laissent croire que 60% des Canadiens seraient pour de "telles" mesures, vraiment? Surtout que, sans parler de l’aspect moral, ce système à trop longtemps été prouvé par plusieurs instances comme inefficace (ONU, Amnistie, etc.).

  2. ben je vais peut etre vous choquer mais je suis pour la peine de mort pour les assassins d’enfants pedophiles tous ceux qui touches aux enfants on a pas le droit de leur faire du mal et la je serai sans pitié et je pense que nous sommes nombreux dans ce cas . chacun et libre de ces pensées apres il ne faut pas les imposer! pour la corde c’est sur c’est ridicule

  3. C’est clairement maladroit de sa part… mais je crois qu’on peut mieux comprendre quand on met la situation en contexte comme vous le faites. On peut voir ce moment de débordement comme un être humain fondamentalement blessé… et c’est normal de l’être. Cependant (et malheureusement), avec son statut de sénateur, ça n’a pas le même "message" quand on le lance sur la voie publique.

    Quand j’ai lu la nouvelle -sans connaître le contexte- ma première réaction a été : «J’espère que pour dire ça, il est POUR le suicide assisté pour les gens très malades…». Et c’est tout. Parce qu’on ne connait jamais les détails de ce genre de déclaration pour réellement «juger» le bonhomme de toute façon…

  4. Mon opinion là-dessus est la suivante … le Sénateur a dit tout haut, ce que souvent nous nous disons dans nos cuisines entre nous … Mais, le système de justice étant ce qu’il est, le suicide n’est pas une option offerte par le juge et clamée par le jury … Mais je me suis questionnée, un peu, si j’avais à vivre le deuil de mon enfant assassiné ou peut importe le crime, je pense que je voudrais savoir ce qui est arrivé, et que cette personne soit jugée et emprisonnée si c’est le verdict … Le suicide est une option qui laisse les gens sans réponse pour le reste de leur vie, quelque soit le motif … Je trouve que ça c’est une condamnation à perpétuité pour les victimes …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: